Modifié le 02 mai 2012 à 16:31

La justice interdit Microsoft de vente en Allemagne pour violation de brevets

Les consoles de jeux vidéos font partie du CES 2012, à Las Vegas.
C'est dans la fabrication de ses consoles de jeux Xbox notamment que Microsoft est accusé de violation de brevet. [Frederic J.Brown - ]
Reconnaissant des abus en matière de brevets du géant informatique américain aux dépens de Motorola, un tribunal de Mannheim a interdit la vente sur territoire allemand de produits Microsoft... qui a déjà trouvé la parade.

Un tribunal allemand a interdit mercredi la vente dans le pays de produits Microsoft, a annoncé un porte-parole du géant américain de l'informatique. La décision devrait rester sans effet concret s'est empressé d'annoncer Microsoft, car ce dernier avait anticipé ce jugement défavorable et délocalisé son centre logistique aux Pays-Bas.


Xbox et Windows 7 visés

Dans le cas précis, le tribunal régional de Mannheim, dans l'ouest de l'Allemagne, a donné raison à une autre entreprise américaine, Motorola, qui estime que Microsoft viole des brevets lui appartenant, relatifs à un format de compression vidéo très répandu ("H.264") dans la fabrication de plusieurs de ses produits dont la console de jeux vidéos Xbox et le système d'exploitation Windows 7.


Microsoft a expliqué que le groupe ferait appel de la décision de la justice allemande.


Réputation de sévérité

Cette réputation de sévérité de la justice allemande fait du pays un terrain privilégié de la guerre des brevets informatiques faisant rage au niveau international, et dans laquelle sont impliqués à des degrés divers Motorola, Microsoft, Samsung et Apple notamment.


Publié le 02 mai 2012 à 16:29 - Modifié le 02 mai 2012 à 16:31

Une défaite anticipée

Microsoft avait décidé début avril déjà de fermer son centre logistique en Allemagne, anticipant sa défaite en justice de ce mercredi.

Une guerre acharnée

Ce n'est pas la première fois que la justice allemande, réputée très pointilleuse en matière de protection des brevets, interdit de vente un produit informatique très connu. Ainsi, en septembre, un tribunal avait banni la commercialisation de la Galaxy Tablet 10.1 de Samsung, arguant en particulier qu'elle copiait le design de l'iPad d'Apple. Le fabricant sud-coréen a depuis soumis une tablette au design différent, qui a elle été autorisée à la vente.