Modifié

Isabelle Moret: "Je n'ai rien à cacher, je n'ai pas de dettes fiscales"

"Je souhaite être taxée, je n'ai pas de dettes fiscales." [RTS]
"Je souhaite être taxée, je n'ai pas de dettes fiscales." / 19h30 / 3 min. / le 28 février 2018
"Je n'ai rien à cacher, je n'ai pas de dettes fiscales", a affirmé mercredi à la RTS Isabelle Moret, alors que la presse a révélé que la conseillère nationale n'avait pas eu de taxation définitive par le fisc vaudois depuis plusieurs années.

Selon les informations publiées par le Tages-Anzeiger et 24 heures, la dernière taxation définitive d'Isabelle Moret remonte à 2008. Sept périodes fiscales seraient en réalité concernées.

>> Lire aussi: Isabelle Moret aurait échappé au fisc vaudois ces dix dernières années

"J'ai payé tous les impôts qui ont été taxés et je paie mes acomptes propres de femme séparée", a précisé la conseillère nationale PLR sur le plateau du 19h30.

La Vaudoise renvoie à la situation de son époux quand elle était en couple. "Les acomptes du couple qui datent d'avant ma séparation ont été générés en très grande partie par les revenus de mon futur ex-mari", affirme-t-elle. "Et donc ce sera à lui de payer les impôts qui seront dus lorsqu'ils seront taxés sur ces montants."

>> Le point sur l'affaire dans le 19h30:

Isabelle Moret dans la tourmente [RTS]
Isabelle Moret dans la tourmente / 19h30 / 2 min. / le 28 février 2018

"C'est une situation normale"

Isabelle Moret explique par ailleurs avoir été taxée en 2013 sur l'année fiscale 2009 alors qu'elle était encore en couple et avoir alors contesté un montant de 13'000 francs. Ce montant se rapportait à ses défraiements de repas en tant que parlementaire alors que "normalement les parlementaires ne sont pas imposés sur ce montant-là", ajoute-t-elle. "C'est une somme minime, mais du coup tout a été bloqué."

"C'est une situation normale, l'administration fiscale fait son travail et elle le fait encore davantage avec moi", indique l'élue PLR. "Elle me demande plus de documents et je les fournis."

"Je publierai ma taxation 2016 dès que je l'aurai"

Pour celle qui a été candidate au Conseil fédéral, cette affaire ne relève pas d'un péché par omission. "J'ai répondu à toutes les questions" en matière de fiscalité qui ont été posées lors de la commission dite de vérification interne du PLR. Celle-ci "a vu qu'il n'y avait aucun problème, que ma situation était claire, que je n'avais pas de dettes", dit Isabelle Moret.

>> Le reportage du 19h30 sur le contrôle des partis:

Contrôle des élus: filtres assez efficaces ? [RTS]
Contrôle des élus: filtres assez efficaces ? / 19h30 / 1 min. / le 28 février 2018

"Je me réjouis d'avoir ma déclaration d'impôts 2016 en tant que femme séparée", conclut-elle. "Je publierai ma taxation 2016 dès que je l'aurai."

>> Lire aussi:  Pascal Broulis réfute toute intervention dans la fiscalité d'Isabelle Moret

tmun

Publié Modifié