Modifié le 16 mai 2019 à 22:52

Le PDC du Valais romand lance Marianne Maret pour les Etats

Marianne Maret aux côtés de Beat Rieder, jeudi 16.05.2019 lors de l'assemblée à Fully.
Le PDC du Valais romand lance Marianne Maret dans la course aux Etats Le Journal de 22h30 / 20 sec. / le 16 mai 2019
Le PDC du Valais romand a désigné jeudi soir sept candidats pour les élections fédérales d'octobre, dont six pour le National. Le parti lance pour la première fois une femme dans la course aux Etats.

Quelque 800 membres du PDC du Valais romand (PDCVr) réunis en congrès à Fully ont désigné par acclamation Marianne Maret, 61 ans, candidate au Conseil des Etats. C'est la première fois que le parti lance une femme dans cette course.

Elle aura la lourde tâche de conserver l'un des deux fauteuils qui sont en mains du PDC depuis 150 ans et qui est plus disputé que jamais. Le départ de Jean-René Fournier à la fin de la législature aiguise en effet les appétits des partis minoritaires.

Marianne Maret est vice-présidente du PDCVr, députée au Grand Conseil depuis 2009 et a présidé la commune de Troistorrents. "Je connais mon canton, j'en laboure le sol depuis 22 ans", a-t-elle dit lors de sa présentation devant l'assemblée.

La Valaisanne du district de Monthey fera la course aux côtés du sortant démocrate-chrétien haut-valaisan Beat Rieder. La candidature de ce dernier a déjà été validée par le CVPO.

Six candidats pour le National

Pour le Conseil national, le PDCVr lance six candidats dont deux femmes. Les deux élus de 2015 ne se représentent pas: Yannick Buttet a démissionné en décembre 2017 et Géraldine Marchand-Balet ne briguera pas un second mandat sous la coupole fédérale.

Sur la liste pour le National se trouve Benjamin Roduit, qui a repris le siège de Yannick Buttet en cours de législature. A ses côtés figure notamment Serge Métrailler, président du PDCVr, dont la fonction au sein du parti est désormais assurée par un intérim, comme la vice-présidence de Marianne Maret.

En tout, le canton du Valais dispose de huit fauteuils au sein de la Chambre du peuple. Actuellement quatre sont PDC, deux UDC, un est libéral-radical et un socialiste.

ats/oang

Publié le 16 mai 2019 à 22:48 - Modifié le 16 mai 2019 à 22:52