Modifié le 28 septembre 2017

Un déficit de 66 millions prévu au budget 2018 du canton de Neuchâtel

Le conseiller d'Etat neuchatelois responsable des finances Laurent Kurth.
Le conseiller d'Etat neuchatelois responsable des finances Laurent Kurth. [Laurent Gillieron - Keystone]
Le budget 2018 du canton de Neuchâtel affiche un déficit de 66 millions de francs. Le Conseil d'Etat demande aux communes de participer à l'effort d'assainissement.

Le déficit est conforme aux projections présentées il y a un an, a souligné jeudi devant la presse le conseiller d'Etat en charge des finances Laurent Kurth. Le Conseil d'Etat a tenu ses engagements en appliquant toutes les mesures du programme d'assainissement, a-t-il relevé.

Le budget intègre aussi des efforts supplémentaires de 44,4 millions de francs de la part de l'Etat. Ces restrictions visent à contenir principalement les charges dans le domaine hospitalier, des soins à domicile, des subsides LAMal et des prestations de l'aide sociale.

Le canton souhaite que les communes participent à l'effort d'assainissement, après la pause dont elles ont bénéficié en 2017. Il leur demande, via une bascule fiscale, une contribution de deux points en 2018 (13,5 millions) et de deux points supplémentaires en 2019 (27 millions). Le Grand Conseil tranchera.

La balle dans le camp du Grand Conseil

Interrogé dans le 12h30 de La Première, le conseiller d'Etat Laurent Kurth justifie cette requête par le fait que le gouvernement ne pourra pas à lui tout seul assainir durablement les finances cantonales. "L'Etat, c'est toute la collectivité neuchâteloise. Et donc, l'assainissement doit aussi solliciter toute la collectivité neuchâteloise", affirme-t-il.

Le grand argentier met le législatif devant ses responsabilités: "le Grand Conseil a la décision de voter ou pas un budget pour 2018. Et s'il ne le vote pas, il lui revient aussi de décider d'une éventuelle augmentation d'impôts". Et Laurent Kurth de préciser qu'"aucune augmentation d'impôts n'est en préparation dans les services de l'Etat".

>> L'interview de Laurent Kurth dans le 12h30:

Le conseiller d'Etat neuchatelois responsable des finances Laurent Kurth.
Le 12h30 - Publié le 28 septembre 2017

ats/vkiss

Publié le 28 septembre 2017 - Modifié le 28 septembre 2017

Vers l'équilibre en 2020

Le plan financier pour 2019 à 2021 est meilleur que 2018, avec des déficits avoisinant 50 millions. Mais le gouvernement maintient l'objectif d'un retour à l'équilibre en 2020, et pour y arriver, il faudra continuer les améliorations structurelles, prévient-il.

Le gouvernement fera des propositions dans son programme de législature 2018-2021, qu'il dévoilera avant la fin de l'année. Il y aura "des mesures assurément très impopulaires", a commenté son président Laurent Favre. "Nous aurons besoin de l'engagement constructif de tous les groupes politiques."

Trou de 74,1 millions en 2016

Pour rappel, les comptes 2016 s'étaient soldés par un trou de 74,1 millions. Concernant 2017, le budget affichait un déficit de 50 millions, mais le Conseil d'Etat a averti fin août que les prévisions 2017 laissent entrevoir une détérioration de 10 millions.