Modifié

Le loup de retour dans le canton de Neuchâtel 168 ans après

Un loup en captivité au zoo de la Garenne, à Le Vaud (VD).  [Christian Brun - Keystone]
Un loup en captivité au zoo de la Garenne, à Le Vaud (VD). [Christian Brun - Keystone]
Le loup est de retour dans le canton de Neuchâtel 168 ans après sa disparition du canton. La présence de l'animal a été confirmée dans le Val-de-Travers.

Les autorités neuchâteloises ont annoncé lundi dans un communiqué qu'un loup se trouvait actuellement dans le canton de Neuchâtel, plus précisément dans le Val-de-Travers, sans pouvoir être en mesure de préciser s'il s'agit d'un loup de passage ou s'il s'est établi dans la région.

La présence d'un loup est la première confirmée dans la partie suisse de l'Arc jurassien depuis plus d'un siècle, a précisé le canton. En 2011, un tel prédateur avait été identifiée dans la région française voisine de Pontarlier.

Des rumeurs depuis plusieurs semaines

Depuis plusieurs semaines des observations faisaient état de la présence d'un grand canidé sur les hauteurs du Val-de-Travers.

Suite à l'attaque début mai d'un chevreuil entre Couvet et La Brévine et à la mise à mort d'un daim d'élevage dans le même secteur, des échantillons de salive prélevés sur les deux cadavres ont été analysés. Résultat: c'est bien un loup, de la lignée italienne.

ats/pym

Publié Modifié

Un autre en Valais

En Valais, la présence d'un autre loup a également été confirmée dans la Vallée de Conches par diverses observations et l'analyses de carcasses d'animaux.

L'animal ne se trouve pas près des habitations et il n'a pas attaqué d'animaux de rente à ce jour.

Aucun danger pour l'homme

Les autorités neuchâteloises précisent que la population ne court aucun danger particulier.

L’animal observé semble en bonne santé et il s’enfuit en présence de l’Homme.

En cas de rencontre inopinée, les experts recommandent de ne pas l’approcher.

En outre, si des éleveurs constataient des attaques sur du bétail, ils ont priés de contacter le service de la faune.

Retour en Suisse en 1996

Le loup connaît un nouvel essor depuis sa mise sous protection au début des années 70. L’espèce est de retour en Suisse depuis 1996.

D’abord composée d’individus solitaires, la population suisse compte actuellement une vingtaine d’individus. A noter qu'en 2012, une meute s’est formée et reproduite pour la première fois dans le canton des Grisons.

La présence du loup est susceptible de générer des conflits, notamment avec le milieu de l’élevage. Pour limiter ces possibles tensions, la Confédération, en collaboration avec les cantons, a mis sur pied un programme de prévention des dégâts aux troupeaux.