Modifié

Ménage administratif à la Faculté des sciences économiques de Neuchâtel

De nouveaux remous frappent l'Université de Neuchâtel. [Gaetan Bally - Keystone]
De nouveaux remous frappent l'Université de Neuchâtel. [Gaetan Bally - Keystone]
L'ouverture d'une vaste enquête administrative a été décidée par l'Université de Neuchâtel au sein de la Faculté des sciences économiques suite à l'ampleur prise par des conflits internes.

Avec l'appui de son ministre de tutelle, l'Université de Neuchâtel a décidé l'ouverture d'une enquête administrative étendue au sein de la Faculté des sciences économiques. Un mandat en ce sens sera confié par le conseil de l'Université.

Cette enquête élargie a été décidée "au vu de l'ampleur prise par les conflits internes, et au vu des accusations précises et concrètes publiées dans les médias", a annoncé l'université vendredi dans un communiqué de presse.

Médiation interne peu concluante

Mi-septembre, le rectorat avait dans un premier temps opté pour une démarche interne de consultation et de médiation après avoir fait le constat d'un certain nombre de difficultés internes et de conflits au sein de la Faculté des sciences économiques. Il a désormais préféré une approche plus large.

Dysfonctionnements passés

Ce n'est pas la première fois que l'université neuchâteloise souffre de remous internes. En février 2011, un audit avait constaté des dysfonctionnements, mais pas de fraudes ou de malversations. Cette enquête avait été menée suite aux graves accusations formulées par un ancien cadre après la suppression de son poste lors d'une restructuration.

Les dysfonctionnements, relativement mineurs, mis en lumière concernaient pour l'essentiel le non-respect ou l'absence de règlements.

ats/olhor

Publié Modifié