Modifié

Le contournement de La Chaux-de-Fonds reçoit un crédit de 186 millions

Modélisation du contournement H18 de La Chaux-de-Fonds, 14 janvier 2021. [Capture d'écran - République et Canton de Neuchâtel]
Le contournement de La Chaux-de-Fonds reçoit un crédit de 186 millions / Le Journal horaire / 1 min. / le 1 avril 2021
Les députés neuchâtelois ont accepté mercredi à une très large majorité un crédit de 186 millions de francs, dont 73,1 millions à charge du canton, pour le contournement routier de La Chaux-de-Fonds par la H18. Une partie des Verts était opposée au projet.

Le contournement permettra "de renforcer l'attractivité résidentielle et économique, d'améliorer la qualité de vie, de réduire la pollution et de promouvoir la mobilité douce", a expliqué le conseiller d'Etat Laurent Favre.

"Ce projet permettra aussi de transformer la ville et de valoriser son centre historique", a ajouté Laurent Favre. Pour le conseiller d'Etat, la démographie chaux-de-fonnière, en recul, "montre la nécessité d'aller de l'avant".

La route principale H18 reliant Bâle à La Chaux-de-Fonds traverse le centre historique de la ville qui supporte un trafic journalier de plus de 22'000 véhicules dans le secteur. Selon le PLR Nicolas Ruedin, La Chaux-de-Fonds et Le Locle sont parmi les dernières villes de leur importance en Suisse à ne pas avoir de contournement.

Périmètre du projet de contournement H18 de La Chaux-de-Fonds. [Service des ponts et chaussées, dpt du Développement territorial et de l'environnement - République et Canton de Neuchâtel]Périmètre du projet de contournement H18 de La Chaux-de-Fonds. [Service des ponts et chaussées, dpt du Développement territorial et de l'environnement - République et Canton de Neuchâtel]

Le popiste Cédric Dupraz va dans le même sens et estime que "cet investissement consiste à une normalisation des standards nationaux". Porrentruy (JU) ou Bulle (FR) ont par exemple leur contournement.

Les députés ont lié cette nouvelle route à l'approbation du nouveau plan communal de circulation, dit plan directeur partiel des mobilités. Ce dernier a "été signé lundi", a expliqué Laurent Favre. Il permettra de créer des espaces de mobilité douce (zone 30, piétonne ou cyclable) au centre-ville.

Référendum évoqué

Selon le Vert chaux-de-fonnier, Marc Fatton, "on parle de référendum car la participation de la population de La Chaux-de-Fonds a été négligée". De plus, le contournement entraînera plus de nuisances dans les quartiers périphériques et plus de trafic vers les collèges.

Une partie des Verts était opposée à ce projet. "C'est une dépense colossale (...) pour un projet qui va faire faire des détours aux véhicules et faire augmenter le trafic à La Chaux-de-Fonds", a expliqué le Vert Laurent Debrot. "Les millions auraient été mieux investis ailleurs", a renchéri le Vert'libéral Aël Kistler, qui s'est abstenu lors du vote.

Sans l'implantation d'une politique de mobilité durable,"il n'est pas garanti que le contournement capte le trafic interne", a expliqué la Verte Sera Pantillon. "Il faut faire baisser drastiquement le trafic motorisé individuel au centre-ville".

Ville "asphyxiée"

Les arguments de certains Verts ont fait bondir l'UDC Niels Rosselet-Christ. "La Chaux-de-Fonds est asphyxiée par le trafic. Les problèmes de congestion sont là et visibles. La mobilité individuelle reste une nécessité (...). Refuser ce contournement, c'est abandonner les habitants de La Chaux-de-Fonds".

Pour le socialiste Laurent Duding, ce projet permettra aussi de capter le trafic interne. "Il faut rappeler qu'il a été coconstruit avec l'ATE et qu'il n'y a pas eu d'oppositions des organisations de protection de l'environnement", a-t-il ajouté.

La pièce maîtresse du contournement sera un tunnel de 1,2 kilomètre. Les travaux de la partie principale du projet seront entrepris entre 2022 et 2027. La mise en service de l'aménagement est planifiée pour fin 2026.

>> Regarder la vidéo de modélisation du contournement H18:

ats/sjaq

Publié Modifié