Modifié

Sophie Buchs dénonce les "machos paternalistes" au PDC genevois

L'invitée de Romain Clivaz (vidéo) - Sophie Buchs, membre du PDC genevois [RTS]
L'invitée de Romain Clivaz (vidéo) - Sophie Buchs, membre du PDC genevois / La Matinale / 9 min. / le 3 décembre 2018
Invitée de La Matinale lundi, Sophie Buchs, membre de la présidence du PDC Genève, a dénoncé les "machos paternalistes" au sein de son parti. Pour elle, c'est le moment que Genève élise une femme de droite au Conseil des Etats.

Pour Sophie Buchs, membre de la présidence du PDC Genève, la représentativité des femmes au Conseil des Etats est en danger: "On risque d'avoir une seule femme élue en 2019, une femme PDC, d'ailleurs. C'est un vrai problème".

>> Lire: Les femmes sont-elles en voie de disparition au Conseil des Etats?

Sur 46 conseillers aux Etats, on ne peut pas avoir qu'une seule femme, relève encore la Genevoise qui appelle les partis à inscrire "des femmes sur les listes".

Revenant sur les déclarations de l'ancien conseiller d'Etat PDC Luc Barthassat dans Le Matin Dimanche, qui évoquait "au PDC Genève des jeunes femmes talentueuses, comme Sophie Buchs, et d'autres encore, mais qui ne sont pas encore tout à fait mûres à 100%", Sophie Buchs a répondu en parlant de "réactions de macho paternaliste".  

"C'est dommage pour les personnes qui tiennent ce genre de propos. Il faut que les gens énervés par ce genre de propos votent femme et soutiennent les femmes sur les listes", a encore déclaré Sophie Buchs.

Année difficile pour le PDC Genève

Le PDC Genève connaît un moment difficile, reconnaît encore la Genevoise, "mais c'est une magnifique opportunité. Tous les moments de crise sont des opportunités, c'est le moment de se recentrer sur nos idées, sur notre programme et sur notre stratégie. Il faut présenter à la population des idées. C'est le défi que le PDC doit relever". 

"Ces dernières années, le PDC s'est beaucoup reposé, et à raison, sur ses personnalités, mais ce que veut la population, ce sont des gens qui ont des convictions et des idées, pas seulement une belle gueule sur une affiche", a encore déclaré Sophie Buchs.      

Propos recueillis par Romain Clivaz/lan

Publié Modifié

'Heidi Z'graggen n'est pas la bonne personne pour entrer au Conseil fédéral maintenant"

Evoquant l'élection au Conseil fédéral, Sophie Buchs a déclaré que "Doris Leuthard a été une excellente conseillère fédérale. C'est bien sûr une grosse perte pour le PDC, mais nous avons deux candidates d'excellentes qualités aussi. Le PDC a de beaux jours devant lui."

"L'enjeu pour le PDC, c'est l'ouverture, à l'Europe et au monde. Dans ce sens-là, je pense qu'Heidi Z'graggen n'est pas la bonne personne pour entrer au Conseil fédéral maintenant", a toutefois relevé la Genevoise.

"Si le PDC veut survivre en Suisse et gagner, il doit s'intéresser de très près aux 30-40-50 ans qui vivent plutôt dans des zones urbaines", a encore déclaré Sophie Buchs.