Modifié le 05 juin 2017 à 15:16

Un boîtier pour détecter le CO2 mis au point à l'Université de Fribourg

Le boîtier ComfortBox développé par l'Université de Fribourg.
Un boîtier intelligent détecte la baisse de la qualité de l'air Le 12h30 / 2 min. / le 05 juin 2017
Le centre de recherche Human-IST de l'Université de Fribourg a mis au point un boîtier capable d'avertir ses utilisateurs quand la qualité de leur environnement, et surtout celle de l'air, se dégrade.

Ce boîtier intelligent de 10 cm sur 10 est capable de détecter la luminosité, la température ambiante, le bruit et surtout le taux de CO2 dans les espaces de travail ouverts.

Maux de tête et difficulté à se concentrer sont des symptômes courants lorsque plusieurs personnes travaillent dans une même pièce. Ils sont dus au taux de CO2 qui augmente rapidement sans que l'on s'en aperçoive. La ComfortBox a pour objectif d'être plus conscient de son propre confort.

"Nous souffrons parfois d'un manque de sensibilité à des changements graduels d'un confort", a ainsi expliqué Denis Lalanne, professeur à l'institut Human-IST, dans le 12h30 de lundi.

>> La vidéo explicative du boîtier (en anglais):

Delphine Gendre/lan

Publié le 05 juin 2017 à 14:45 - Modifié le 05 juin 2017 à 15:16