Modifié le 15 novembre 2014

Une féministe américaine honorée à Fribourg sur fond de polémique

Judith Butler à l'Université de Fribourg.
La philosophe américaine Judith Butler reçoit un doctorat de l'Université de Fribourg Le 12h30 / 1 min. / le 15 novembre 2014
Malgré une campagne de protestation menée par des militants ultra-catholiques, l'Université de Fribourg a décerné un doctorat honoris causa à la philosophe Judith Butler, égérie des études genre.

Judith Butler, professeure au Département de littérature comparée de l’Université de Berkeley, en Californie, a samedi reçu le titre de docteur honoris causa de la part de la Faculté des lettres de l'Université de Fribourg.

Protestation des ultra-catholiques

Le doyen Marc-Henry Soulet a rendu un hommage appuyé à Judith Butler: "Vous avez propulsé la question des genres au centre de nos préoccupations contemporaines. C'est un honneur pour la Faculté de vous remettre ce diplôme."

La remise de cette distinction a suscité une polémique au sein des milieux ultra-catholiques. Judith Butler est en effet connue pour être l'égérie des études genre, une théorie accusée par ses détracteurs d'être une "fabrique à homosexuels".

La féministe américaine a reçu son doctorat sous des applaudissements nourris, sans prendre la parole, a constaté un journaliste de la RTS. Plusieurs religieux présents dans la salle sont toutefois restés bras croisés.

Courriels et manifestation

Selon La Liberté, des dizaines de courriers électroniques ont été envoyés ces derniers jours à des responsables ecclésiastiques et universitaires fribourgeois pour dénoncer la remise de ce titre.

Quelques dizaines de personnes ont par ailleurs manifesté vendredi soir devant l'Université où la philosophe a prononcé une conférence sur le thème de la non-violence.

Ces militants se revendiquent sur les réseaux sociaux comme les Veilleurs suisses, la branche helvétique des Veilleurs français, ces défenseurs de la famille traditionnelle actifs lors de la Manif pour tous.

dk avec ats

Publié le 15 novembre 2014 - Modifié le 15 novembre 2014

Judith Butler, une philosophe engagée

Judith Butler a publié de nombreux ouvrages sur les normes sexuelles et participé à renouveler les réflexions en philosophie morale et politique.

Sa pensée se double d’un engagement politique et social, puisqu’elle est intervenue publiquement sur des questions telles que les droits des homosexuels ou le conflit israélo-palestinien.

Elle a reçu le prix Adorno en 2012.

Trois autres docteurs honoris causa

Le titre décerné à Judith Butler était l'événement principal de ce Dies academicus 2014 qui marquait la fin des festivités du 125e anniversaire de l'Alma mater.

Outre l'Américaine, plusieurs autres personnalités ont reçu le titre de docteur honoris causa, dont le théologien Nicholas Thomas Wright et Julien Perrot, directeur et rédacteur en chef de "La Salamandre".

Jean-Paul Costa, président de l’Institut international des droits de l’homme de Strasbourg et ancien président de la Cour européenne des droits de l'homme, a également été récompensé.