Modifié le 14 juillet 2014 à 16:24

Une faillite horlogère à Bulle fait perdre leur emploi à 27 personnes

Les salaires minimaux à l'embauche dans l'horlogerie neuchâteloise vont augmenter
Master Timekeeper soutraitait des produits pour 21 marques horlogères. []
Master Timekeeper, une entreprise horlogère établie à Bulle (FR), a dû mettre la clé sous la porte à cause d'une dette de plus d'un million de francs. Vingt-sept personnes ont perdu leur emploi.

L'entreprise horlogère Master Timekeeper (MTK), installée à Bulle (FR), a été déclarée en faillite mercredi dernier pour cause de surendettement. Vingt-sept personnes perdent leur emploi.

Le directeur de MTK, Cédric Le Marquand, a confirmé lundi une information de La Liberté. Il avait fait recours contre la décision prononcée en juin par le Tribunal civil de la Gruyère. Il avait obtenu un sursis concordataire, mais le Tribunal cantonal a finalement confirmé la faillite.

Dette d'un million

La dette en cause est une créance de plus d'un million de francs envers le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Master Timekeeper devait restituer des indemnités de chômage partiel reçues entre 2008 et 2011.

A part cette dette, MTK est saine, a souligné son patron, qui a repris en 2005 les rênes de la société créée par ses parents en 1978. L'entreprise, qui sous-traite pour 21 marques horlogères, avait dégagé un bénéfice "significatif" sur le dernier exercice.

ats/sbad

Publié le 14 juillet 2014 à 14:36 - Modifié le 14 juillet 2014 à 16:24