Modifié

Un duel au sommet Chassot-Ridoré pour le Conseil des Etats à Fribourg

Fribourg: deux candidats en lice pour le Conseil des Etats [RTS]
Fribourg: deux candidats en lice pour le Conseil des Etats / 12h45 / 2 min. / le 2 août 2021
La succession de Christian Levrat au Conseil des Etats se jouera entre deux poids lourds de la vie politique fribourgeoise. Le duel opposera la directrice de l’Office fédéral de la Culture Isabelle Chassot et le préfet socialiste de la Sarine Carl-Alex Ridoré.

A l'échéance du délai pour le dépôt des listes lundi à 12h00, la chancellerie d'Etat n'avait reçu que les noms de ces deux poids lourds de la politique fribourgeoise. Le premier tour de l'élection complémentaire du 26 septembre, pour remplacer le socialiste Christian Levrat nommé à la présidence de La Poste, s'annonce très disputé.

Une challenger "de premier choix"

Après huit ans passés à l’Office fédéral de la culture, la centriste Isabelle Chassot - qui a siégé douze ans au gouvernement cantonal - est donc rattrapée par le virus de la politique.

"Quand vous arrivez en qualité de challenger, vous devez arriver avec une personnalité de premier choix", a souligné le président du Centre fribourgeois Damiano Lepori dans le 12h45 de la RTS. "Ce sera le cas avec Isabelle Chassot et nous sommes convaincus que c'est avec elle que nous avons les meilleures chances de récupérer ce siège".

Garder "l'équilibre gauche-droite"

Face à elle, Carl-Alex Ridoré aura fort à faire pour conserver le siège socialiste à la Chambre haute. Mais son camp veut croire à un avantage sur le terrain. Pendant que la centriste parcourait les festivals, de Locarno à Cannes, le préfet faisait le tour de son district. Pour la gauche, il en va d’une juste représentation des électeurs.

"On a toujours eu cet équilibre gauche-droite, et c'est important pour le canton", a défendu Alizée Rey, présidente de la section fribourgeoise du Parti socialiste. On l'a vu ces vingt dernières années, ça a été bénéfique d'avoir dans la représentation fribourgeoise une personne de gauche et une personne de droite. La dernière fois où on a eu deux personnes de droite dans ce canton, ça a été une catastrophe".

A gauche, on espérait encore voir le camp bourgeois se diviser. Mais faute de combattants, l’UDC a renoncé à présenter une candidature - ce qui ne veut pas dire qu’elle appellera à élire la centriste.

Une candidate trop centriste pour l'UDC

"On a un comité central début septembre, la décision sera prise à ce moment-là", a précisé le président de la section fribourgeoise de l'UDC Christophe Blaumann. "Mme Chassot l'a ouvertement déclaré: c'est une candidate centriste, avec une vision qui ne répond pas forcément à la ligne politique de l'UDC".

>> Lire: Aucun candidat de l'UDC à Fribourg pour succéder à Christian Levrat aux Etats

En cas de victoire d’Isabelle Chassot le 26 septembre, le PLR et Le Centre se partageraient les deux sièges fribourgeois au Conseil des Etats. Il s'agirait d'une situation inédite depuis 2003 et l’élection d’Alain Berset.

Hannah Schlaepfer/Nicolas Beer/oang

Publié Modifié