Modifié

Fribourg réalise des coupes de bois importantes pour sécuriser ses forêts

Les forêts fribourgeoises souffrent des changements climatiques. La sécheresse fragilise les épicéas, les hêtres et les frênes. Les coupes préventives vont se poursuivre, annonce l'Etat de Fribourg. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]
Fribourg réalise des coupes de bois importantes pour sécuriser ses forêts / Le Journal horaire / 1 min. / le 2 mai 2021
Face au changement climatique, les forêts fribourgeoises sont mises à rude épreuve. Le Service cantonal des forêts et de la nature (SFN) ordonne des coupes de bois importantes pour assurer la sécurité de la population.

Les forestiers fribourgeois constatent de plus en plus de dégâts dus à la sécheresse. Pour prévenir les risques d'accidents liés à des chutes d'arbres ou de grosses branches, des coupes doivent être opérées, en priorité à proximité des routes ou des aires d'accueil du public.

Dans un communiqué, le SFN admet que l'impact paysager peut être important. Interrogé dimanche dans La Matinale, le chef du SFN Dominique Schaller explique que le long des sentiers balisés, les équipes forestières effectuent des contrôles. "En dehors, il est impossible de faire ces contrôles. Il y a donc un risque un peu plus grand d'avoir des accidents. Mais il n'y a pas un risque accru, sauf s'il y a des coups de vent. Il faudrait éviter d'aller se promener en forêt à ce moment-là.".

Plusieurs grandes coupes en 2021

Plusieurs coupes de grande ampleur ont déjà été réalisées en 2021, notamment pour sécuriser le tronçon de la route cantonale entre Courtepin et Courlevon ou encore à Schmitten, dans le Ochseriedholz, afin de permettre à la population de s'y promener en toute sécurité.

Ces interventions vont se poursuivre, mais le SFN rappelle qu'il ne s'agit ni de coupes rases, ni de défrichement. Les vieux arbres abattus laissent la place à de jeunes pousses. "Là où nous remarquons que les arbres sont dépérissants, des mesures sont prises et des coupes sont réalisées, parfois assez grandes", reconnaît Dominique Schaller.

Les ouvertures dans le couvert forestier offrent également un apport croissant de lumière sur le sol. Elles favorisent aussi l'émergence de nouvelles essences, plus robustes comme le chêne, le tilleul, ainsi que l'érable plane et champêtre.

>> Réécouter "Quel avenir économique pour les forêts suisses?" dans Prise de Terre:

Un bûcheron dans la brume. [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Quel avenir économique pour les forêts suisses ? / Prise de terre / 31 min. / le 1 mai 2021

Maurice Doucas/vajo

Publié Modifié