Publié le 02 février 2016 à 15:30

Envahis de champignons, des archivistes travaillent en combinaison

BE: un champignon toxique s'est développé dans un centre administratif communal
BE: un champignon toxique s'est développé dans un centre administratif communal 19h30 / 2 min. / le 30 janvier 2016
Depuis quelques semaines, les archives communales de Schlosswil (BE) sont toxiques à cause d'un champignon de moisissure. L'accès aux documents ne peut se faire qu'en combinaison de protection.

Le local des archives du village bernois de Schlosswil est contaminé par un champignon, appelé Aspergillus, qui a fait son apparition dans des moisissures depuis plusieurs semaines.

Ce champignon peut provoquer chez l'homme des infections et des allergies. Une tenue complète de protection est donc actuellement nécessaire pour le personnel administratif afin de descendre aux archives. Permis, plans ou documents historiques, tout doit être photographié, puisqu'aucun élément ne doit sortir du local.

Un coût de près de 120'000 francs

La contamination est d'une telle ampleur que toutes les archives sont touchées. Une vingtaine de cartons de documents qui n'étaient pas indispensables ou obligatoires ont tout d'abord été détruits.

Le reste des archives devra être nettoyé, un travail qui doit durer environ trois mois et coûtera près de 120'000 francs à cette petite commune de 650 habitants.

Pascal Bourquin/mo

Publié le 02 février 2016 à 15:30

Une situation qui n'est pas isolée

Le cas de Schlosswil n’est pas unique. En Suisse, près de Thoune, une entreprise s'est même spécialisée dans le nettoyage de moisissures des archives.

"Malheureusement, les archives sont souvent négligées ou manipulées avec peu de soin", explique la directrice de l'entreprise Docusave Barbara Mordasini.