Modifié

Vaud et Fribourg ferment à leur tour bars et restaurants

La Suisse romande décrète l'état de nécessité. Fribourg et Vaud ferment à leur tour les cafés et restaurants [RTS]
La Suisse romande décrète l'état de nécessité. Fribourg et Vaud ferment à leur tour les cafés et restaurants / 19h30 / 1 min. / le 3 novembre 2020
Le canton de Vaud prononce l'état de nécessité et ordonne la fermeture des bars, restaurants et établissements de loisirs dès mercredi à 17h. Le canton de Fribourg fermera aussi les établissements publics et les établissements de loisir dès mercredi à 23h.

Après le Jura, Genève et Neuchâtel, Vaud et Fribourg ferment les établissements publics et autres infrastructures. Le Valais avait montré la voie il y a deux semaines avec des restrictions d'horaires pour les restaurants, en même temps que la fermeture des lieux culturels notamment.

CANTON DE VAUD

Le canton de Vaud prononce l'état de nécessité: musées, cinémas, salles de théâtre, de sport, fitness, restaurants seront fermés dès mercredi 17h00 et jusqu'au 30 novembre.

Les réunions publiques et privées sont autorisées jusqu'à 5 personnes. Les écoles, crèches et garderies resteront ouvertes, ainsi que les entreprises de soins à la personne, a annoncé mardi la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite. Le sport pour les enfants jusqu'à 16 ans constitue une autre exception.

Le port du masque est généralisé dans les espaces clos, a-t-elle poursuivi, invitant la population à limiter les contacts. Dès mercredi et d'ici lundi, le télétravail devra se généraliser dans les administrations publiques et partout où c'est possible dans le secteur privé.

Contrôles stricts

Tous les commerces restent ouverts, ainsi que les bibliothèques, moyennant des plans de protection. Si les restaurants, bars, buvettes vont fermer leurs portes, les hôtels restent ouverts, tout comme leurs restaurants pour leurs résidents, a expliqué Philippe Leuba, conseiller d'Etat en charge de l'économie.

Les cantines scolaires ou d'entreprise seront accessibles, mais pas à des personnes extérieures. Les classes de l'école obligatoire et post-obligatoire restent ouvertes.

Des contrôles quotidiens seront effectués dans les commerces et sur les chantiers, a ajouté Béatrice Métraux, en charge de la sécurité. Une amende jusqu'à 10'000 francs pourra être prononcée par la police du commerce. Si les prescriptions cantonales ne sont pas respectées, le commerce risque la fermeture.

Les manifestations politiques sont interdites, a ajouté Béatrice Métraux. Ce n'est pas tolérable alors que tant d'efforts sont demandés à la population.

Protection civile en renfort

La protection civile est mobilisée pour le traçage, en soins intensifs dans les hôpitaux et auprès des EMS. Une demande de renfort de 90 soldats sanitaires a été adressée à l'armée.

Côté santé, le CHUV accueille 173 cas Covid. La progression moyenne des hospitalisations est de 8 à 9% par jour, a constaté Philippe Eckert, directeur général du CHUV. Dès jeudi, la capacité en lits de soins intensifs passera à 73 contre 35 actuellement et des transferts seront possibles vers la Suisse alémanique.

CANTON DE FRIBOURG

Le canton de Fribourg ferme lui aussi dès mercredi à 23h00, et jusqu'au 30 novembre,
les bars et restaurants du canton, de même que la plupart des installations accessibles au public, comme les théâtres, musées, cinémas, centres de loisirs ou encore les fitness, les piscines et autres espaces de bien-être. Les commerces et les activités de service à la personne, tels que les coiffeurs, ne sont pas concernés.

"Il faut casser les chaînes de transmission, sinon nous allons vers la catastrophe", a averti la présidente du Conseil d'Etat Anne-Claude Demierre.

Le canton de Fribourg déplore 48 décès depuis le 1er octobre. Mardi, l'Hôpital fribourgeois comptait 180 malades du Covid-19, contre 130 vendredi. Dans ce canton, le taux de positivité des tests est de 50%.  Septante-cinq militaires d'une compagnie sanitaire seront engagés à partir de samedi au service de l'Hôpital fribourgeois (HFR). Les effectifs de la Protection civile (PC) seront portés de 40 à 80 personnes, avec le soutien de quinze membres de la PC vaudoise.

SUISSE ALÉMANIQUE

En Suisse alémanique, plusieurs cantons ont aussi annoncé de nouvelles mesures mardi. Après Schwyz et Obwald, Uri et Nidwald réduisent le nombre maximal de personnes par évènement à 30 au lieu de 50.

Lucerne et Schaffhouse réduisent, voire renvoient les opérations non indispensables dans les hôpitaux pour solliciter davantage de personnel et de place aux soins intensifs. Les Grisons se rangent, eux, dans le camps majoritaire des cantons introduisant le port généralisé du masque à l'école secondaire.

ats/ebz

Publié Modifié