Modifié le 06 octobre 2017

La Maison Blanche "ouverte" à durcir la loi sur les fusils après Las Vegas

Etats-Unis: les prémices d'une timide avancée sur la question des armes
Etats-Unis: les prémices d'une timide avancée sur la question des armes 12h45 / 1 min. / le 06 octobre 2017
La Maison Blanche et des élus républicains se sont dit prêts à discuter d'une interdiction des mécanismes transformant les fusils semi-automatiques en fusils automatiques, un dispositif utilisé par le tueur de Las Vegas.

Après des décennies de résistance, le Parti républicain pourrait ainsi faire un petit pas en direction des démocrates sur le sujet sensible de l'encadrement des armes individuelles, même si cela resterait largement symbolique.

"Clairement, c'est une chose sur laquelle nous devons nous pencher", a affirmé le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan. Dans la foulée, la Maison Blanche s'est déclarée, par la voix de sa porte-parole, "ouverte" à un débat sur ce sujet.

Fait rare, la National Rifle Association (NRA), plus grande organisation du lobby des armes à feu, a aussi estimé que ces mécanismes devraient être soumis à "davantage de contrôle".

Projets de loi aux deux chambres

"Personne ne devrait posséder un dispositif qui transforme un fusil semi-automatique en l'équivalent d'une mitrailleuse", a déclaré le démocrate David Cicilline, en introduisant à la Chambre un projet de loi qui bannirait un tel système.

Une initiative similaire a été lancée au Sénat, la chambre haute du Congrès. "Monsieur et Madame Amérique, l'heure est venue de se dresser. Vous devez dire 'Trop c'est trop'", a lancé d'un ton solennel la sénatrice démocrate Dianne Feinstein, toute habillée de noir.

Des déclarations semblables côté démocrate sont attendues dans un débat qui patine depuis un quart de siècle. Cette fois cependant, des frémissements inhabituels sont observables, venant d'un côté républicain souvent présenté comme otage de la NRA. "Je suis en discussion concrète avec au moins cinq ou six de mes collègues républicains", a ainsi confié David Cicilline à CNN.

>> Lire aussi:  Le tireur de Las Vegas avait réservé une chambre durant un festival à Chicago

afp/br/tmun

Publié le 06 octobre 2017 - Modifié le 06 octobre 2017

Un cadence de 90 coups sur 10 secondes avec un "bump stock"

Le "bump stock" est une crosse amovible qui utilise l'énergie du recul du fusil pour imprimer un mouvement de va-et-vient extrêmement rapide à l'arme, dont les projectiles se rechargent au même rythme. Douze des fusils retrouvés à Las Vegas dans la suite hôtelière du tueur étaient équipés d'un tel système.

Une analyse de certaines rafales qu'il a tirées depuis le 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay a établi une cadence de 90 coups sur 10 secondes. Cela lui a permis de faucher des centaines de spectateurs d'un concert de musique country, faisant 58 morts.

L'enquête se poursuit à Las Vegas

Quatre jours après la pire fusillade de l'histoire récente des Etats-Unis, l'enquête se poursuivait sans pouvoir lever le mystère sur les motifs du tueur de 64 ans, qui s'est suicidé. Sa compagne a décrit au FBI un homme "gentil, attentif, tranquille".

Les investigations ont pour l'instant montré que l'homme, inconnu des services de police, avait préparé sa fusillade avec minutie. Celle-ci a duré 10 minutes, mais il a fallu une heure et quinze minutes aux agents de police pour localiser et donner l'assaut à sa suite.