Modifié le 06 juillet 2017 à 09:00

La France a rendu un hommage national à Simone Veil aux Invalides

Hommage national à Simone Veil
Hommage national à Simone Veil L'actu en vidéo / 1 min. / le 05 juillet 2017
La France a rendu mercredi à Paris un hommage national à Simone Veil, figure éminente de la vie politique française, décédée le 30 juin à l'âge de 89 ans. La grande dame reposera au Panthéon, a annoncé Emmanuel Macron.

L'hommage s'est tenu en présence de la famille de Simone Veil, du président Emmanuel Macron, de ses prédécesseurs et du gouvernement français pratiquement au complet.

Les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient présents, ainsi que les anciens Premiers ministres Edith Cresson, Lionel Jospin, Jean-Pierre Raffarin, Dominique de Villepin, François Fillon et Manuel Valls. Bernadette Chirac représentait elle son époux Jacques Chirac.

Plusieurs chefs de gouvernement étrangers, dont le Belge Charles Michel, le Luxembourgeois Xavier Bettel et le Bulgare Boiko Borissov, ont également participé à cette célébration funèbre ouverte au public dans la cour d'honneur des Invalides.

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron

Après avoir passé les troupes en revue, Emmanuel Macron a rejoint l'assistance pour l'entrée du cercueil, revêtu du drapeau tricolore et porté par des Gardes républicains, au son de la Marche funèbre de Chopin.

Plusieurs membres de la famille se sont exprimés avant que le chef de l'Etat ne prononce l'éloge funèbre de cette grande dame qui fut en 1979 la première présidente du Parlement européen élu au suffrage universel direct. Emmanuel Macron a rendu hommage au parcours de Simone Veil, citant notamment ses combats pour les femmes, l'Europe et les droits de l'Homme.

Il a souligné que ses victoires au profit des plus faibles devaient être toujours défendues.

Simone Veil et son époux au Panthéon

Le président français a également annoncé que l'ancienne ministre de la Santé reposerait avec son époux au Panthéon, nécropole laïque des "grands hommes" français, honorés par la "patrie reconnaissante".

"J'ai décidé que Simone Veil reposerait au Panthéon"
L'actu en vidéo - Publié le 05 juillet 2017

La cérémonie, que la famille a souhaité sobre et ouverte au public, s'est prolongée pendant près d'une heure.

Le cercueil a ensuite quitté la cour des Invalides, accompagné par le Chant des Marais, celui des déportés, en souvenir de l'internement de Simone Veil au camp d'Auschwitz-Birkenau.

afp/tmun

Publié le 05 juillet 2017 à 10:50 - Modifié le 06 juillet 2017 à 09:00