Modifié

Pas d'espace mixte devant le Mur des lamentations à Jérusalem

Des hommes rassemblés devant le Mur des lamentations à Jérusalem lors de la célébration d'un rite religieux. [Ariel Schalit - Keystone]
Des hommes rassemblés devant le Mur des lamentations à Jérusalem lors de la célébration d'un rite religieux. [Ariel Schalit - Keystone]
Le gouvernement israélien a officiellement abandonné dimanche le projet d'un espace de prière mixte devant le Mur des lamentations à Jérusalem, cédant aux pressions des associations et partis ultra orthodoxes.

La prière devant le lieu saint du judaïsme est l'objet d'une séparation des fidèles en fonction de leur genre, la plupart des rites religieux se déroulant dans la partie réservée aux hommes.

Des demandes avaient été formulées par des mouvements progressistes à la fois en Israël et à l'étranger pour une égalité des sexes dans l'accès au Mur des lamentations.

"Un retour en arrière"

Un espace mixte devait être créé après un vote de la Knesset en 2016 mais les pressions exercées par les partis ultra orthodoxes présents dans la coalition gouvernementale ont convaincu le Premier ministre Benjamin Netanyahu de faire machine arrière.

"La décision prise aujourd'hui signifie un retour en arrière et cela va rendre notre travail toujours plus difficile pour unifier Israël et le monde juif", a déploré Natan Sharansky, président de l'Agence juive pour Israël, l'une des principales organisations de la communauté juive à l'étranger.

reuters/kkub

Publié Modifié