Modifié

Le bilan de l'avalanche dans les Abruzzes excède les vingt morts

Les équipes de secours tentent de retrouver des rescapés dans des conditions très difficiles à Farindola, dans le centre de l'Italie. [Handout - CNSAS - AFP]
Les équipes de secours tentent de retrouver des rescapés dans des conditions très difficiles à Farindola, dans le centre de l'Italie. [Handout - CNSAS - AFP]
Les secouristes italiens qui fouillent les décombres de l'hôtel dévasté par une avalanche il y a une semaine ont retrouvé de nouveaux corps mercredi, portant le bilan à 25 morts et quatre disparus.

Quatre personnes restent portées disparues, une semaine après la catastrophe survenue dans les Abruzzes. Selon les secours, l'espoir de retrouver d'autres survivants est désormais quasi-nul.

Onze personnes, dont quatre enfants, ont été retrouvées vivantes dans les décombres de l'hôtel Rigopiano, certaines après avoir survécu pendant deux jours sous un amoncellement de neige et de débris.

Interrogations sur la lenteur des autorités

Les médias italiens s'interrogent de leur côté sur la lenteur de la réaction des autorités. Celles-ci n'auraient pas pris au sérieux les premiers appels à l'aide, selon des témoignages. L'alerte n'a été déclenchée que deux heures et demie après la catastrophe et les premiers secouristes ne sont arrivés sur le site qu'au bout de onze heures.

Une information judiciaire pour homicides involontaires a été ouverte dès jeudi afin d'établir d'éventuelles responsabilités. La procureure a pour l'instant relevé "un manque d'efficacité et des interférences" dans les communications le jour du drame mais a précisé qu'il était trop tôt pour assurer qu'une meilleure organisation aurait pu sauver des vies.

agences/ptur

Publié Modifié