Modifié

Un accord de cessez-le-feu en Syrie conclu entre Damas et l'opposition

Syrie: le cessez-le-feu devrait entrer en vigueur ce soir [RTS]
Syrie: le cessez-le-feu devrait entrer en vigueur ce soir / 19h30 / 1 min. / le 29 décembre 2016
Un accord de cessez-le-feu a été conclu entre le régime de Damas et l'opposition syrienne sous l'égide de Moscou et Ankara. L'armée syrienne a annoncé jeudi "un arrêt total des opérations militaires" qui doit entrer en vigueur à minuit.

Le cessez-le-feu exclut toutefois les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), ainsi que ceux du Front al-Nosra, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda rebaptisée Fateh al-Cham, selon le communiqué de l'armée syrienne.

Au total, sept groupes rebelles, dont le puissant Ahrar al-Cham, comptant 62'000 rebelles armés ont signé l'accord. La Coalition nationale syrienne, principale formation de l'opposition en exil, a confirmé jeudi son soutien au cessez-le-feu.

Annonce simultanée par Damas, Moscou et Ankara

L'information a également été annoncée par le président russe Vladimir Poutine et le ministère turc des Affaires étrangères. Moscou et Ankara se portent garants du cessez-le-feu, a précisé la Turquie.

>> Lire aussi: Russes et Turques devront surmonter des position divergentes sur la Syrie

"Trois documents ont été signés: le premier est entre le gouvernement syrien et l'opposition armée sur le cessez-le-feu sur l'ensemble du territoire syrien", a déclaré Vladimir Poutine, en précisant que le deuxième portait sur la mise en place de mesures visant à contrôler le respect de la trêve.

"Le troisième document est une déclaration de la volonté (des parties au conflit, ndlr) de lancer des négociations de paix sur le règlement syrien", a souligné le président russe. Vladimir Poutine a par ailleurs annoncé une "réduction" de la présence militaire russe en Syrie.

>> Vladimir Poutine précise les conditions de la trêve:

Vladimir Poutine précise les conditions de la trêve [RTS]
Vladimir Poutine précise les conditions de la trêve / L'actu en vidéo / 1 min. / le 29 décembre 2016

Préparatifs aux négociations à Astana

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a de son côté annoncé le début de préparatifs aux négociations de paix sur le règlement du conflit syrien. Ces discussions doivent avoir lieu prochainement à Astana, la capitale du Kazakhstan, à l'initiative de la Russie.

>> Lire aussi: Les Etats-Unis et l'ONU, écartés du processus, saluent la trêve en Syrie

Il a indiqué que l'Egypte a été invitée à s'associer au processus de paix. Les Etats-Unis, a-t-il ajouté, pourraient s'y joindre aussi une fois que le président élu Donald Trump sera entré en fonction, soit à partir du 20 janvier.

agences/tmun/mre

Publié Modifié

Plusieurs trêves de quelques jours

Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, plusieurs accords sur un cessez-le-feu global, parrainés par la Russie et les Etats-Unis, ont été conclus mais n'avaient duré que quelques jours sur le terrain.

Le dernier en date remonte à septembre dernier et avait duré une semaine. Tous les accords de trêve avaient exclu les groupes djihadistes EI et Fateh al-Cham.

Le nouvel accord, qui doit entrer en vigueur à minuit, a été négocié en outre pour la première fois avec la Turquie, sans la participation des Etats-Unis.

Bombardements russes de positions de l'EI à Al-Bab

Des avions russes ont bombardé dans la nuit de mercredi à jeudi des cibles du groupe Etat islamique (EI) dans le secteur sud d'Al-Bab, bastion djihadiste que des rebelles syriens appuyés par la Turquie tentent de prendre, a rapporté l'agence de presse turque Dogan.