Modifié le 03 février 2016 à 12:50

Un important campement de Roms évacué près de Paris

La police est intervenue mercredi à l'aube pour évacuer les derniers occupants du campement sauvage.
Un camp de Roms a été évacué à Paris Le 12h30 / 1 min. / le 03 février 2016
La police a évacué mercredi des dizaines de Roms qui occupaient encore un campement sauvage dans le XVIIIe arrondissement de Paris. La justice avait été saisie par la SNCF, propriétaire du terrain.

300 à 400 familles vivaient depuis plusieurs mois dans 135 cabanes de fortune sur les voies ferrées inutilisées de la ligne de la "petite ceinture" parisienne, dans des conditions très précaires.

Plusieurs dizaines de personnes, parmi les 400 qui ont occupé ce qui était le plus grand bidonville de Paris, étaient déjà parties en début de semaine en raison des rumeurs d'évacuation. Les autres seront relogées provisoirement dans des hôtels sociaux.

Risques pour la sécurité avancés

La préfecture de Paris a mis en avant des "risques d'incendie très forts" en raison de l'usage de poêles à bois rudimentaires, des "risques d'épidémie" et des "dangers pour les enfants". Selon elle, "80 personnes ont accepté des solutions d'hébergement proposées par les services de l'Etat".

Amnesty International s'était indignée mardi de la destruction du campement, alors "qu'aucune solution de relogement adaptée" n'aurait été proposée.

Un campement de Roms évacué à Paris
L'actu en vidéo - Publié le 03 février 2016

oang/agences

Publié le 03 février 2016 à 12:28 - Modifié le 03 février 2016 à 12:50