Modifié le 07 janvier 2016 à 18:46

Viviane Reding tacle les Anglais: "Cessez de perturber l'Europe!"

"Les Anglais n'ont jamais vraiment fait partie de l'Europe", juge Viviane Reding
"Les Anglais n'ont jamais vraiment fait partie de l'Europe", juge Viviane Reding L'actu en vidéo / 1 min. / le 07 janvier 2016
L’ex-commissaire européenne, actuellement eurodéputée, Viviane Reding s’en est vivement prise aux Anglais dans la perspective du vote sur le Brexit, dans un entretien à la RTS jeudi.

"Choisissez ce que bon vous semble mais ne perturbez plus l’Europe", lance la Luxembourgeoise, ancienne vice-présidente et membre de la Commission européenne. Pendant quinze ans, elle a expérimenté de l’intérieur les difficiles rapports entre Européens et Britanniques.

"Les Anglais, jusqu'à présent, ils n'ont pas vraiment fait partie de l'Europe. Ils avaient toujours un problème avec l'Europe politique et l'Europe des êtres humains, ils voulaient un grand marché et rien d'autre", affirme l’ex-commisssaire.

"Une mentalité différente"

Elle ajoute: "Les Anglais, ayant tout simplement une mentalité différente de celle du continent, ont toujours vu ce continent comme n'appartenant pas à la même construction qu'eux."

Le Premier ministre britannique David Cameron qui s'est engagé à organiser d'ici fin 2017 un référendum sur l'avenir européen de son pays avait laissé entrevoir peu avant Noël que le vote pourrait avoir lieu en 2016 déjà.

Darius Rochebin

Publié le 07 janvier 2016 à 17:32 - Modifié le 07 janvier 2016 à 18:46

54% des Britanniques pour une sortie de l'UE

Cinquante-quatre pour cent des Britanniques ayant arrêté leur choix sont favorables à une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, soit trois points de plus qu'il y a un an, selon un sondage de l'institut Orb publié jeudi.

Selon le sondage Orb, 43% des électeurs britanniques veulent quitter l'Union, contre 36% qui disent vouloir rester et 21% d'indécis. Si l'on ne tient pas compte de ces indécis, 54%veulent une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE, contre 51% il y a un an, contre 46% qui se disent opposés à un tel "Brexit" (49% il y a un an).