Modifié

Les pourparlers de paix entre Kiev et séparatistes s'achèvent sans accord

Ukraine: le principal dirigeant des rebelles espère lever 100'000 hommes à Donetsk [RTS]
Ukraine: le principal dirigeant des rebelles espère lever 100'000 hommes à Donetsk / 12h45 / 1 min. / le 2 février 2015
Selon l'émissaire du gouvernement ukrainien, les négociations destinées à conclure un accord de cessez-le-feu "contraignant" pour l'Est séparatiste se sont achevées sans succès samedi à Minsk, sur fond de regain de violences.

Les pourparlers de paix entre Kiev et les séparatistes pro-russes, qui se tenaient samedi à Minsk, se sont achevés sans aucun accord, a déclaré l'émissaire du gouvernement ukrainien, l'ex-président ukrainien Léonid Koutchma.

Il a accusé les rebelles d'avoir sapé les discussions: ils "ont refusé de discuter des mesures pour un cessez-le-feu immédiat et le retrait des armes lourdes". Les négociations ont duré un peu plus de quatre heures.

Menaces des séparatistes en cas d'échec

Des représentants de l'Ukraine, de la Russie, des séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe s'étaient retrouvés à la mi-journée dans la capitale bélarusse.

En cas d'échec des négociations, les séparatistes ont menacé d'étendre leur offensive "jusqu'à la libération totale des régions de Donetsk et de Lougansk", dont une grande partie est toujours contrôlée par le gouvernement de Kiev.

ats/ptur

Publié Modifié

Regain de violences sur le terrain

Le ministre de la Défense ukrainien a annoncé samedi que 15 militaires ukrainiens avaient été tués et 30 blessés "sur toute la ligne de front" en 24 heures.

Selon le chef de la police régionale, 12 civils sont également morts en 24 heures à Debaltseve. La ville est "privée d'électricité, d'eau, de chauffage et de communications", a-t-il ajouté.

La ville stratégique de Debaltseve, sur la route reliant Donetsk à Lougansk, était samedi en proie à des combats acharnés entre les groupes rebelles et les forces ukrainiennes.

L'Ukraine reçoit John Kerry dans une semaine

Sur le front diplomatique, l'Ukraine va accueillir le 5 février le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui lui apportera "un soutien sans failles", avant de participer à la conférence sur la sécurité de Munich où il devrait rencontrer son homologue russe Sergueï Lavrov.
   
L'ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine Geoffrey Pyatt a souligné que les Etats-Unis n'avaient "pas épuisé tous les moyens pour faire payer à la Russie le prix" pour son rôle dans le conflit ukrainien, dans un entretien avec l'hebdomadaire ukrainien Dzerkalo Tyjnia paru samedi.