Modifié le 20 janvier 2015 à 12:41

Plus de 10'000 manifestants anti-Pegida ont défilé en Allemagne

Manifestation anti-Pegida à Munich
Manifestation anti-Pegida à Munich L'actu en vidéo / 29 sec. / le 20 janvier 2015
Très loin de l'ampleur de la mobilisation de la semaine dernière, les manifestations anti-Pegida ont rassemblé plus de 10'000 personnes en Allemagne, lundi soir.

Plus de 10'000 manifestants antiracisme sont descendus dans les rues de plusieurs villes d'Allemagne lundi soir pour exprimer leur opposition au mouvement anti-islam Pegida qui a dû renoncer pour des raisons de sécurité à son défilé hebdomadaire à Dresde.

L'ampleur de ces défilés était sans commune mesure avec les manifestations de lundi dernier où quelque 100'000 personnes avaient défilé pour la tolérance dans tout le pays.

Pour une Allemagne tolérante

A Munich où la mobilisation antiPegida est importante depuis plusieurs semaines, quelque 10'000 personnes ont défilé pour défendre une Allemagne tolérante, selon la police. Ils étaient deux fois plus nombreux lundi dernier.

A Wurtzbourg et Nuremberg, deux autres villes de Bavière, les manifestations ont réuni environ un millier de personnes, selon l'agence de presse allemande dpa.

Des manifestations étaient également organisées à Berlin et Düsseldorf. A Magdebourg, 6000 personnes sont également descendues dans les rues. 

afp/fb

Publié le 20 janvier 2015 à 06:09 - Modifié le 20 janvier 2015 à 12:41

Défilé sous les boules de neige en Norvège

Environ 70 sympathisants du mouvement anti-islam Pegida, près de trois fois moins que la semaine dernière, ont défilé lundi à Oslo sous les huées et les boules de neige d'opposants.

Le petit groupe, qui s'inspire du mouvement Pegida en Allemagne, a été pris à partie par plus de 200 militants de SOS racisme et de mouvements d'extrême gauche.

La mobilisation de Pegida, qui dit vouloir marcher chaque lundi, a été sensiblement moins forte que lors de la première marche: lundi dernier, près de 200 personnes s'étaient réunies.

Le pays scandinave reste meurtri par les attaques de l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik qui avait tué 77 personnes le 22 juillet 2011 dans ce qu'il a présenté comme une croisade contre le multiculturalisme et l'"invasion musulmane".