Modifié le 17 décembre 2014 à 14:28

Le Pakistan réintroduit la peine de mort après le massacre de Peshawar

Une attaque des talibans pakistanais contre une école contrôlée par l'armée a fait 141 morts dont 132 enfants.
Une attaque des talibans pakistanais contre une école contrôlée par l'armée a fait 141 morts mardi, dont 132 enfants. [Farooq NAEEM - AFP]
Le Pakistan a levé mercredi le moratoire sur la peine de mort dans les cas de terrorisme. Cette décision intervient au lendemain du décès de 141 personnes dans une attaque violente des talibans.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a levé le moratoire sur l'application de la peine capitale au Pakistan dans les cas de terrorisme, a déclaré mercredi un porte-parole du gouvernement. Cette annonce intervient au lendemain du massacre commis par des talibans pakistanais dans une école de Peshawar.

L'attaque de Peshawar a fait 141 morts, dont 132 enfants, ainsi que les neuf assaillants, selon le dernier bilan fourni par les autorités pakistanaises. Elle a suscité une vague d'indignation à travers ce pays endeuillé régulièrement par des attentats islamistes.

Lire: L'attaque d'une école par des talibans pakistanais a fait 141 morts

Critique des talibans afghans

Les talibans afghans, eux-mêmes auteurs de nombreux attentats sanglants, ont de leur côté condamné mercredi l'attaque de leurs frères d'armes talibans pakistanais. "Le meurtre prémédité d'innocents est contraire aux principes de l'islam", ont-ils souligné.

Les talibans pakistanais sont distincts des talibans afghans mais les deux groupes sont alliés. L'un et l'autre visent à renverser les gouvernements en place pour leur substituer un régime islamiste.

ats/jgal

Publié le 17 décembre 2014 à 09:44 - Modifié le 17 décembre 2014 à 14:28

Premières funérailles

Les Pakistanais ont commencé a enterrer leurs morts mercredi et de nombreux commerces et écoles du pays sont restés fermés.