Modifié le 22 août 2014 à 09:20

Une vidéo diffusée par la police du Missouri relance la polémique

La police du Missouri diffuse une video polemique
La police du Missouri diffuse une vidéo polémique (attention, ces images peuvent choquer) L'actu en vidéo / 2 min. / le 21 août 2014
La police du Missouri a diffusé mercredi une vidéo qui montre deux policiers abattant un jeune Noir mardi à Saint-Louis. Ces images relancent la polémique sur les méthodes utilisées aux Etats-Unis.

Alors qu'elle devait calmer le jeu, une vidéo diffusée par la police de Saint-Louis mercredi a relancé la polémique sur ses méthodes. Les images dévoilent en effet comment deux policiers ont abattu mardi un Noir de 25 ans, lui tirant douze balles en l'espace de quinze secondes.

La scène a lieu dans une rue de Saint-Louis (Missouri) dont l'une des banlieues, Ferguson, est secouée par des émeutes urbaines depuis la mort d'un autre Noir tué par un policier il y a onze jours.

Explications sur Twitter

Le chef de la police de Saint-Louis avait expliqué sur son compte Twitter que des policiers étaient intervenus après avoir reçu un appel au sujet d'un homme apparemment agité, muni d'un couteau. Il s'est mis à crier "Tuez-moi maintenant" en s'approchant de la patrouille.

Après avoir fait plusieurs sommations, les agents ont eu peur pour leur sécurité et ont fait usage de leur arme, a encore détaillé Sam Dotson.

Quelques personnes s'étaient rassemblées autour de la scène délimitée par le ruban jaune de la police devant une épicerie de Saint-Louis. Ils ont repris l'un des slogans des manifestants de Ferguson "Les mains en l'air, ne tirez pas!", jugeant que les forces de l'ordre n'auraient pas eu besoin de le tuer.

jgal avec agences

Publié le 21 août 2014 à 13:53 - Modifié le 22 août 2014 à 09:20

Accalmie à Ferguson

Ferguson a connu une accalmie dans la nuit de mercredi à jeudi, après la visite du ministre de la Justice. Eric Holder est venu pour tenter de panser les plaies de cette petite ville américaine secouée depuis plus de dix jours par des émeutes raciales.

Selon la police, seulement six personnes ont été arrêtées mercredi soir, contre 47 mardi.

Les manifestants se sont abstenus de lancer des projectiles et de tirer avec des armes comme lors des pires moments des émeutes à caractère racial dans cette banlieue de Saint-Louis.

Saint-Louis, Missouri, USA