Modifié

Maintien des obstacles à la fermeture de la prison de Guantanamo

Des détenus de Guantanamo. [Brennan Llinsley - AP/Keystone]
Des détenus de Guantanamo. [Brennan Llinsley - AP/Keystone]
La Chambre des représentants américaine rejette la mesure soutenue par la Maison Blanche de fermer la prison de Guantanamo. Celle-ci compte encore 154 détenus, la plupart incarcérés sans procès.

A majorité républicaine, la Chambre des représentants américaine a rejeté jeudi une mesure qui aurait permis au président Obama de fermer la prison de Guantanamo, où se trouvent encore 154 détenus, dans le cadre des débats sur la grande loi militaire annuelle.

Les représentants ont rejeté par 247 voix contre 177 un amendement, activement soutenu par la Maison Blanche, qui aurait levé l'interdiction du transfèrement aux Etats-Unis des détenus, et aurait fermé la prison à partir de 2017.

Sécurité nationale

Le Congrès interdit depuis 2011 au Pentagone de transférer des détenus sur le territoire américain, pour les juger, soigner, emprisonner ou toute autre raison, les républicains estimant qu'ils risqueraient d'être libérés sur décision d'un juge, posant ainsi une menace à la sécurité nationale.

Plus de douze ans après l'arrivée des vingt premiers détenus à Guantanamo, le 11 janvier 2002, la prison compte encore 154 détenus sur les 779 qui y ont été incarcérés au total, la plupart sans inculpation ni procès.

afp/fxl

Publié Modifié