Publié le 23 mars 2014 à 15:42

Le site de campagne du président algérien Abdelaziz Bouteflika piraté

Le président Abdelaziz Bouteflika, candidat à un nouveau mandat.
Le président Abdelaziz Bouteflika, candidat à un nouveau mandat. [EPA - ]
Le site du président algérien Abdelaziz Bouteflika, candidat à un quatrième mandat, était inaccessible dimanche au premier jour de la campagne électorale après avoir été "piraté".

Dimanche, on pouvait lire sur la page Facebook du président algérien Abdelaziz Bouteflika que "la direction de la communication du candidat Abdelaziz Bouteflika a procédé à la fermeture momentanée du site officiel suite à des attaques dont la finalité est d'opérer des intrusions pour transfigurer le contenu graphique et éditorial du site".

Il y était écrit avant sa fermeture "Ali Benflis sera notre future président", avec la faute d'orthographe à "future", a rapporté El-Watan2014.

Scrutin le 17 avril

Ali Benflis, 69 ans, ancien Premier ministre du président (2000-2003) et déjà candidat malheureux contre lui en 2004, est son challenger le plus sérieux parmi cinq autres postulants à la présidence.

Cette attaque du site www.abdelaziz-bouteflika.com intervient au premier jour de la campagne électorale. Celle-ci s'achèvera le 13 avril, soit quatre jours avant le scrutin.

afp/vtom

Publié le 23 mars 2014 à 15:42

Campagne lancée

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a promis dimanche, via son directeur de campagne Abdelmalek Sellal, "une démocratie large" pour son premier rassemblement électoral à Adrar, ville saharienne située à 1.400 km au sud-ouest d'Alger. "Dès 2014, il y aura un changement dans la Constitution", a-t-il précisé.

Son principal challenger Ali Benflis a lui appelé à une "alternative démocratique" et promis une nouvelle constitution pour "rétablir l'équilibre des pouvoirs" en cas de victoire, dans un entretien dimanche au magazine Jeune Afrique.