Modifié le 03 mars 2014 à 16:11

Trois suspects arrêtés deux jours après la tuerie au couteau en Chine

La ville de Kunming est quadrillée par la police chinoise depuis samedi soir.
La ville de Kunming est quadrillée par la police chinoise depuis samedi soir. [ - ]
La police chinoise a arrêté trois suspects après le massacre de Kunming (au moins 29 morts), a annoncé lundi l'agence Chine Nouvelle. Les séparatistes ouïghours sont pointés du doigt par Pékin.

Trois personnes suspectées d'avoir perpétré samedi soir un massacre au couteau dans la gare de Kunming (sud-ouest de la Chine) ont été arrêtées, a annoncé lundi l'agence Chine Nouvelle.

Au total, le "commando terroriste", auteur de la tuerie ayant fait au moins 29 morts, comptait huit membres, a ajouté l'agence officielle, citant le ministère de la Sécurité publique.

"11 septembre chinois"

Quatre d'entre eux ont été abattus par la police et une femme blessée a été arrêtée sur les lieux de l'attaque, selon l'agence qui a précisé que le meneur avait été identifié comme Abdurehim Kurban.

Cette attaque a été qualifiée de "11 septembre chinois" par les médias. Elle a été attribuée par Pékin à des séparatistes de la région du Xinjiang (nord-ouest), qui abrite la minorité musulmane turcophone des Ouïghours.

afp/dk

Publié le 03 mars 2014 à 16:02 - Modifié le 03 mars 2014 à 16:11