Modifié le 19 juillet 2013 à 20:26

La ville américaine de Détroit se déclare en faillite

La ville de Détroit.
Détroit, dite "Motor City", a amorcé une lente agonie depuis plus de 40 ans. [Paul Sancya - AP Photo/Keystone]
Ancien fleuron de l'industrie américaine, la ville américaine de Détroit est en faillite. La dette atteint plus de 18 milliards de dollars.

Etendard de l'automobile triomphante au début du 20e siècle, Detroit est devenue jeudi la plus grande ville américaine à se déclarer en faillite. La dette accumulée est vertigineuse: 18,5 milliards de dollars.

"Je prends cette décision difficile afin que les habitants de Detroit aient accès aux services publics les plus élémentaires et pour que Detroit reparte sur de solides bases financières qui lui permettront de croître à l'avenir", a expliqué Rick Snyder, le gouverneur de l'Etat du Michigan.

Reconstruire sur de meilleures bases

"La mise en faillite est l'unique solution qui permettra à Detroit de redevenir stable et viable", a écrit le gouverneur dans une lettre qui accompagnait l'acte déposé au tribunal.

Acculée, la municipalité avait prévenu le mois dernier qu'elle serait obligée de faire défaut sur une partie des 18,5 milliards de dollars que représente sa dette. En sautant le pas, Detroit devient la plus grande ville du pays à se mettre en faillite.

agences/moha

Publié le 19 juillet 2013 à 08:04 - Modifié le 19 juillet 2013 à 20:26