Modifié

La Corée du Nord a repris ses tirs de missiles après un mois de répit

Le leader nord-coréen Kim Jong-un, photographié le 31 décembre 2019. [Korean Central News Agency/Korea News Service  - AP]
La Corée du Nord a repris ses tirs de missiles après un mois de répit / Le Journal horaire / 11 sec. / le 27 février 2022
La Corée du Nord a tiré un "projectile non identifié", a annoncé dimanche l'armée sud-coréenne, sans donner plus de détails, après un mois d'accalmie, sans lancement, pendant les Jeux olympiques de Pékin. Le missile a été lancé en direction de l'est.

Le projectile, lancé à 23h52 samedi (en Suisse) de Sunan, dans les environs de Pyongyang, a parcouru environ 300 km à une altitude maximale de 620 km, a ajouté l'armée sud-coréenne. La présidence sud-coréenne a exprimé sa "profonde préoccupation" face à ce lancement survenant, "au moment où le monde s'efforce d'arrêter la guerre en Ukraine".

Sous la conduite de Kim Jong-un, Pyongyang a mené une série inédite de sept tirs de missiles en janvier, avec notamment le missile le plus puissant depuis 2017. Le régime a aussi averti qu'il pourrait renoncer au moratoire qu'il s'était lui-même imposé sur les tests de missiles balistiques intercontinentaux et les essais nucléaires.

Mais la Corée du Nord semble avoir cessé ses tests pendant les JO d'hiver 2022, peut-être par respect pour son allié chinois, selon des experts.

Elections en Corée du Sud

Les manifestations de force de Pyongyang interviennent à un moment délicat dans la région, alors que la Corée du Sud s'apprête à élire son prochain président le 9 mars.

Les analystes estiment que Pyongyang pourrait utiliser le prochain anniversaire - les 110 ans de la naissance de Kim Il-sung, le 15 avril - pour procéder à un test d'armement de grande importance.

afp/nr

Publié Modifié