Modifié

Omicron et une tempête désorganisent le transport aérien aux Etats-Unis - Le suivi de la pandémie dans le monde

Le trafic aérien est fortement perturbé aux Etats-Unis par Omicron et une tempête hivernale. [David Zalubowski - AP]
Le trafic aérien est fortement perturbé aux Etats-Unis par Omicron et une tempête hivernale. [David Zalubowski - AP]
Prendre un avion relevait dimanche du parcours du combattant aux Etats-Unis, en plein retour des vacances de Noël et avec déjà plus de 2000 vols annulés à la mi-journée. La météo s'ajoutait aux perturbations liées au variant Omicron.

ETATS-UNIS - Trafic aérien fortement perturbé

Des voyageurs s'enregistrent à l'aéroport d'Orlando, en Floride. [Paul Hennessy - AFP]Des voyageurs s'enregistrent à l'aéroport d'Orlando, en Floride. [Paul Hennessy - AFP]Les Etats-Unis sont traversés depuis samedi par la tempête hivernale Frida et dimanche à la mi-journée, presque autant de vols avaient déjà été annulés que sur l'ensemble de la journée de samedi.

Peu après 14h00 locales, 2337 vols intérieurs, en provenance, ou à l'arrivée des Etats-Unis avaient déjà été annulés, contre 2749 pour l'ensemble de la journée de samedi, selon le site FlightAware. Cela représente plus de la moitié des 3942 vols annulés au niveau mondial dimanche à la même heure.

Vents violents, inondations et chutes de neige ont également provoqué, en plus des annulations, des retards pour 4069 avions dans le pays.

La compagnie aérienne Southwest, l'une des plus touchées, a dû annuler environ 400 vols dimanche matin, et elle anticipe "des annulations supplémentaires". Ces conditions météorologiques avaient contraint la compagnie, samedi, à annuler 490 vols, principalement dans le Midwest, région située au centre-nord entre les Grands Lacs et les plaines de l'Ouest, sur un total prévu de 3400 vols, a souligné la compagnie aérienne.

Le ministre de la Défense contaminé

Le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, a contracté le Covid, a annoncé dimanche le Pentagone, précisant qu'il souffrait de symptômes "légers" et resterait en quarantaine chez lui pendant les cinq prochains jours. Le ministre précise être pleinement vacciné, y compris avec une troisième dose de rappel, "ce qui fait que l'infection est beaucoup plus légère qu'elle ne l'aurait été autrement", écrit-il.

ROYAUME-UNI - Pression "considérable" sur les hôpitaux

Les hôpitaux seront soumis à une pression "considérable" au cours des prochaines semaines au Royaume-Uni en raison d'une propagation fulgurante du variant Omicron, a indiqué le Premier ministre Boris Johnson.

"Nous devons reconnaître que la pression sur notre service public de santé, sur nos hôpitaux, va être considérable au cours des deux prochaines semaines, et peut-être plus", a déclaré lundi le dirigeant conservateur en marge de la visite d'un centre de vaccination en Angleterre.

Le Royaume-Uni, l'un des pays les plus touchés avec près de 149'000 morts de la pandémie, est confronté à une explosion des contaminations (plus de 137'000 cas en Angleterre et au Pays de Galles dimanche) attribuée à Omicron.

Boris Johnson a toutefois exclu pour l'heure d'imposer de nouvelles restrictions en plus du télétravail et du port du masque déjà en place.

FRANCE - Rentrée scolaire sous tension

Les élèves ont repris lundi le chemin de l'école pour une rentrée marquée par l'incertitude et les défis que le variant Omicron fait peser sur l'enseignement, entre risques de contaminations au Covid, fermetures de classes et potentielle explosion de l'"absentéisme" du corps enseignant.

Sur le plan du protocole sanitaire, pas de grand changement à prévoir pour cette rentrée scolaire à risques: le niveau 3 (sur 4) est maintenu dans les écoles élémentaires, tout comme le niveau 2 dans les collèges et lycées, afin de réduire le brassage entre les classes et les niveaux.

Seule évolution: le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer a décidé le renforcement de la politique de traçage des contacts, qui soumettra les élèves à trois tests en quatre jours s'il y a un positif dans la classe. Le retour en classe se fera "sur présentation d'un résultat négatif".

>> Les précisions dans Forum:

Rentrée scolaire sous haute surveillance en France [RTS]
Rentrée scolaire sous haute surveillance en France / Forum / 2 min. / le 3 janvier 2022

Le pass sanitaire à l'Assemblée nationale

Face à une épidémie de Covid qui flambe, les députés examinent lundi le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal dont l'adoption ne fait aucun doute, malgré un climat tendu et l'hostilité de plusieurs partis.

Au Palais Bourbon lundi, puis au Sénat à partir de mercredi, la loi "renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire" doit entrer en vigueur dès le 15 janvier.

Ce texte "répond à la reprise épidémique de manière efficace, graduée. Il fait le choix de la science" et "de la responsabilité", insiste le ministre de la Santé Olivier Véran, alors que la France vient de franchir à plusieurs reprises la barre des 200'000 nouveaux cas quotidiens.

CHINE - Deux hauts responsables limogés à Xi'an

Deux responsables ont été limogés dimanche par les autorités de la ville chinoise de Xi'an (nord), où le nombre de cas de coronavirus est en baisse après douze jours de confinement, selon les chiffres officiels dévoilés lundi.

Dimanche soir, les autorités locales ont annoncé que deux hauts représentants du Parti communiste du district de Yanta étaient démis de leurs fonctions afin, selon les médias officiels locaux, de "renforcer le travail de prévention et de contrôle de l'épidémie" dans la région. Le mois dernier, plusieurs dizaines de fonctionnaires avaient déjà été sanctionnés pour "rigueur insuffisante dans la prévention et le contrôle de l'épidémie".

Lundi, Xi'an a annoncé 90 nouveaux cas de coronavirus, contre 122 la veille, ce qui porte à plus de 1600 le nombre de contaminations dans la ville depuis le 9 décembre. "Nous avons lancé une attaque générale", a déclaré le responsable provincial Liu Guozhong selon une note officielle, ajoutant qu'il était nécessaire de débarrasser le plus rapidement possible la société du coronavirus.

Xi'an, célèbre pour son armée souterraine en terre cuite, est le nouvel épicentre de la pandémie dans le pays, ce qui a conduit les autorités à imposer le confinement des 13 millions d'habitants et à mener de vastes opérations de dépistage. La Chine suit une stratégie de "zéro Covid" avec des restrictions très sévères aux frontières et des confinements ciblés dès qu'apparaissent des cas, mais cette approche n'a pas empêché des foyers locaux.

>> Le reportage du 12h30 à Xi'an:

Un centre de test dans la ville de Xi'an en Chine. [Liu Xiao - AP/Keystone]Liu Xiao - AP/Keystone
Le confinement de la ville de Xi’an est critiqué par ses habitants / Le 12h30 / 1 min. / le 2 janvier 2022

>> Plus d'informations: La Chine se félicite pour la baisse des cas dans la ville de Xi'an

Bulle sanitaire aux JO

Il restera 30 jours mercredi avant que Pékin n'accueille les Jeux olympiques 2022, sur fond de coronavirus. La Chine va mettre en place une "bulle sanitaire" pour les quelque 3000 sportifs et les personnes mobilisées pour l'organisation des compétitions.

Les organisateurs ont établi un protocole drastique: tous les sportifs et sportives doivent être vaccinés, sous peine d'être placé en quarantaine pendant deux semaines en amont, subir des tests quotidiens et personne ne sera autorisé à quitter la "bulle olympique".

Il y aura du public pour assister aux épreuves, un progrès par rapport aux JO de Tokyo, mais aucun ne pourra venir de l'étranger.

KOWEIT - Appel à éviter les pays européens

Le Koweït a appelé ses citoyens à ne pas se rendre dans plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, et à les quitter s'ils s'y trouvent déjà, en raison des hausses des contaminations au variant Omicron. Riche Etat pétrolier du Golfe, le Koweït est un vivier important de touristes souvent fortunés vers le continent européen, devenu l'épicentre de la pandémie avec la déferlante Omicron.

Le ministère des Affaires étrangères a appelé dimanche soir les Koweïtiens à "reporter leurs voyages" en général et en particulier vers cinq pays européens: la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie.

Le nombre quotidien de contaminations au Koweït, pays de 4 millions d'habitants, est monté en flèche pour être multiplié par 20 en un mois, passant à environ 600 cas dimanche.

INDE - Vaccination des jeunes de 15 à 18 ans

L'Inde a démarré lundi la vaccination des jeunes de 15 à 18 ans contre le Covid-19, au moment où les autorités renforcent les mesures sanitaires dans les grandes villes afin de contenir l'inquiétante propagation d'Omicron et éviter que l'épidémie ne ravage le pays comme au printemps dernier.

Plus de 200'000 personnes sont mortes du Covid-19 dans le pays durant une féroce vague épidémique qui a submergé hôpitaux, crématoriums et cimetières entre avril et juin derniers.

Les personnels de santé ont depuis administré plus de 1,4 milliard de doses de vaccin, mais moins de la moitié des 1,3 milliard d'habitants a déjà reçu deux doses, selon les données du gouvernement.

Des jeunes Indiens et Indiennes attendent de se faire vacciner contre le Covid, le 3 janvier à Mumbai. [DIVYAKANT SOLANKI - EPA/Keystone]Des jeunes Indiens et Indiennes attendent de se faire vacciner contre le Covid, le 3 janvier à Mumbai. [DIVYAKANT SOLANKI - EPA/Keystone]

ISRAEL - Feu vert à la quatrième dose

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a annoncé dimanche que tous les Israéliens de plus de 60 ans et le personnel médical pourront bénéficier d'une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19, en pleine flambée des contaminations liée au très contagieux variant Omicron.

S'exprimant lors d'une conférence de presse consacrée à la pandémie, l'élu a affirmé que le ministère de la Santé avait donné son accord à cette 4e dose, deux jours après qu'elle ait été administrée à des personnes vulnérables. "La vague d'Omicron est là et nous devons nous protéger", a déclaré Naftali Bennett.

Environ 60% des 9,4 millions d'habitants d'Israël disposent d'un schéma vaccinal complet selon le ministère de la Santé, qu'ils aient reçu trois doses au total ou aient reçu récemment une deuxième dose. Mais plusieurs centaines de milliers de personnes éligibles à une troisième dose ne l'ont pas encore reçue.

>> Le sujet du 19h30 consacré à la quatrième dose:

L’empressement des autorités israéliennes pour la quatrième dose vaccin anti-Covid divise la population [RTS]
L’empressement des autorités israéliennes pour la quatrième dose vaccin anti-Covid divise la population / 19h30 / 2 min. / le 2 janvier 2022

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié

Les chiffres de la pandémie dans le monde

La pandémie a fait au moins 5'441'446 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les Etats-Unis (826'064), le Brésil (619'133), l'Inde (481'893) et la Russie (311'353).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):