Modifié

Plus de deux milliards de doses de vaccin administrées – Le suivi du Covid-19 dans le monde

Des fioles de vaccins contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca. [David Himbert - Hans Lucas via AFP]
Des fioles de vaccins contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca. [David Himbert - Hans Lucas via AFP]
Six mois après le début des premières campagnes de vaccination de masse en décembre 2020, près de 2 milliards de doses de vaccin ont été administrées dans le monde. L'Italie a décidé de son côté d'ouvrir la vaccination aux plus de 12 ans.

La pandémie a fait au moins 3'693'717 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 12H00.

Après les Etats-Unis (595'833 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (467'706), l'Inde (337'989), le Mexique (228'146) et le Pérou (184'942). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> L'incidence du Covid-19 en Europe:

Parmi les pays les plus durement touchés, la Hongrie est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 308 décès pour 100'000 habitants, suivi par la Bosnie (283), la République tchèque (281), Gibraltar (279), et la Macédoine du Nord (260).

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

Plus de 2 milliards de doses de vaccin administrés dans le monde

Plus de deux milliards de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans le monde, six mois après le début des premières campagnes de vaccination de masse en décembre 2020, selon un comptage de l'AFP jeudi matin.

Au moins 2'109'696'022 doses ont été injectées dans 215 pays ou territoires, selon ce bilan réalisé à partir de sources officielles.

Au total, 6 doses sur 10 ont été administrées dans les trois pays les plus peuplés du monde: la Chine (704,8 millions), les Etats-Unis (296,9 millions) et l'Inde (221 millions).

Au regard de sa population, c'est Israël qui mène la danse, près de six Israéliens sur dix étant déjà complètement vaccinés.

ETATS-UNIS - 80 millions de doses pour Covax

Washington a annoncé jeudi que 75% des 80 millions de doses de vaccins anti-Covid promises par les Etats-Unis à des pays étrangers d'ici fin juin seraient distribuées via le dispositif de partage Covax.

Les Etats-Unis ont également détaillé les pays auxquels est destinée une première tranche de 25 millions de doses.

La "priorité" sera ici donnée aux pays d'Amérique latine, des Caraïbes, d'Asie du Sud et du Sud-Est, et d'Afrique.

EUROPE - Seule la moitié des citoyens satisfaits des mesures de lutte contre le Covid

Un peu moins de la moitié des Européens se disent "satisfaits" des actions engagées par l'UE pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques, selon une enquête publiée jeudi.

Près de 26'700 personnes ont été interrogées à travers les 27 Etats-membres pour cet Eurobaromètre du Parlement européen, destiné à mesurer l'état de l'opinion du continent au moment où les campagnes de vaccination, impulsées sous l'égide de Bruxelles, s'accélèrent.

D'après ce sondage, huit Européens sur dix ont entendu parler des mesures prises par l'Union européenne (coordination sanitaire, achats communs de vaccins, soutien économique, plan de relance...) mais seuls 48% s'en disent satisfaits.

ITALIE - Ouverture de la vaccination aux plus de 12 ans

L'Italie, pays européen le plus touché par la pandémie après le Royaume-Uni, a ouvert jeudi la vaccination contre le Covid-19 à toutes les tranches d'âge à partir de 12 ans.

L'agence italienne du médicament a donné son feu vert à la vaccination pour les adolescents de 12 à 15 ans, qui représentent une tranche de population de 2,3 millions de personnes.

Chaque région italienne adapte toutefois ces consignes nationales en fonction de l'état d'avancement de son plan vaccinal et de son niveau d'approvisionnement.

NORVEGE - Diminution des MST

Moins de promiscuité, moins de MST: retombée salutaire des mesures de distanciation physique contre le Covid-19, les maladies sexuellement transmissibles ont nettement reculé l'an dernier en Norvège, selon des statistiques officielles publiées jeudi.

Une chute de 39% des cas de gonorrhée, de 11% des cas de chlamydiose et de 20% des cas de VIH, l'année 2020 marquée sous le signe de la pandémie et des restrictions sanitaires s'est traduite par une diminution quasi-générale des infections susceptibles d'être transmises sous l'édredon.

ROYAUME-UNI – Le variant Delta inquiète

Une troisième vague de Covid-19 au Royaume-Uni? Elle est évoquée car les contaminations liées aux variant indien – nommé Delta par l'OMS – augmentent dangereusement, malgré une campagne de vaccination réussie. Le gouvernement est sous le feu des critiques, des scientifiques lui demandant de reporter à plus tard la fin des restrictions, prévues le 21 juin.

Aujourd'hui, chaque jour sont décomptés plus de 3000 nouveaux cas, ainsi qu'une centaine d'hospitalisations, contre 4500 au pic de la crise il y a cinq mois. Un nombre en augmentation mais qui reste limité.

>> Ecouter la correspondance de Marie Boëda à Londres, dans La Matinale:

"Attaquons-nous au Covid", dit le t-shirt de cette personne, dans le vaccinodrome du Twickenham rugby stadium, à Londres, le 31 mai 2021. [Andy Rain - Keystone/epa]Andy Rain - Keystone/epa
Le variant indien du Covid-19 commence à provoquer de nouvelles inquiétudes au Royaume-Uni / La Matinale / 1 min. / le 2 juin 2021

Un long confinement et une campagne de vaccination massive entamée en décembre est passée par là: une première dose a été administrée à plus de 39 millions de Britanniques (74,9% de la population adulte) et une deuxième à plus de 25 millions (48,9% des adultes).

Une étude publiée la semaine dernière atteste que le vaccin protège du variant Delta, mais avec deux doses. Sauf qu'au Royaume Uni, il faut attendre douze semaines pour la seconde injection, plus de deux fois plus longtemps qu'en Suisse. C'est trop long préviennent les scientifiques.

Le nombre de cas est élevé surtout dans le nord-ouest de l'Angleterre. Certaines personnes expertes appellent au calme car, sur l'ensemble du Royaume Uni, les contaminations restent faibles.

Lundi, aucun mort du coronavirus n'a été signalé dans le pays, pour la première fois depuis le mois de juillet. Cette diminution du nombre des morts constitue une bonne nouvelle symbolique pour le pays le plus endeuillé d'Europe, avec presque 128'000 morts dues à la pandémie.

JAPON - "Les Jeux olympiques auront lieu"

Les Jeux olympiques, reportés l'an dernier du fait de la pandémie, auront lieu "à 100%", a assuré la présidente du comité d'organisation Tokyo 2020, Seiko Hashimoto. Cette déclaration arrive malgré une opposition persistante du public japonais à 50 jours de l'évènement.

Dans une interview diffusée par la BBC Sport, Seiko Hashimoto s'est déclarée convaincue que les JO se dérouleront comme prévu, du 23 juillet au 8 août. "Je crois que la possibilité que ces Jeux aient lieu est de 100%, nous les ferons", a-t-elle dit.

Elle a également réaffirmé que ces JO pourraient être les premiers de l'Histoire à se dérouler à huis clos, si l'exclusion des spectateurs locaux est jugée nécessaire pour prévenir des infections. Les organisateurs ont déjà décidé d'interdire tout public venant de l'étranger.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - Augmentation exponentielle des cas à Kinshasa

Les cas de Covid-19 ont augmenté fin mai de "façon exponentielle" à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), a mis en garde le bureau local de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"Le taux de létalité reste maintenu à 2,5% dans l'ensemble du pays", note l'OMS, soulignant cependant le contexte de circulation dans la capitale congolaise du préoccupant variant" Delta (indien).

Interrogé par l'AFP, un responsable du ministère de la Santé, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a lui aussi constaté: "La troisième vague de Covid-19 est déjà là. Il s'agit des variants indien (Delta) et sud-africain" (Beta).

RTSinfo et les agences

Publié Modifié