Modifié

La planète, confinée et en récession, vit un 1er mai inédit– Le suivi du Covid-19 dans le monde

La planète confinée, 1er Mai inédit à travers le monde. [RTS]
La planète confinée, 1er Mai inédit à travers le monde. / 12h45 / 1 min. / le 1 mai 2020
Ni défilés, ni rassemblements: la planète confinée vit un 1er-Mai inédit en raison de la pandémie de coronavirus, qui a fait plus de 233'000 morts et accable l'économie mondiale.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 235'519 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'afp vendredi soir.

Plus de 3'303'510 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 195 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 63'127 décès pour 1'082'411 cas.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont l'Italie avec 28'236 morts pour 207.428 cas, le Royaume-Uni avec 27.510 morts (177.454 cas), l'Espagne avec 24.824 morts (215.216 cas), et la France avec 24.594 morts (167.346 cas).

Statistiques du coronavirus dans le monde:

CHINE - Premières vacances

Réouverture de la Cité interdite, balades dans les parcs et masques: les Chinois profitent vendredi avec un optimisme prudent de leurs premières vraies vacances depuis l'épidémie de Covid-19.

Aucune affluence monstre n'est attendue durant ces cinq jours de congés nationaux du 1er-Mai. Car les gens restent sur leurs gardes face à un coronavirus qui a fait en Chine plus de 4600 morts.

Signe d'une normalisation, la Cité interdite de Pékin, immense complexe de 72 hectares et ex-résidence des empereurs, a rouvert vendredi pour la première fois depuis trois mois. Pour éviter les foules, les autorités ne mettent désormais en vente que 5000 billets quotidiens (contre 80'000 avant l'épidémie), à réserver en ligne.

ESPAGNE - 281 morts en 24 heures

L'Espagne a enregistré 281 morts du Covid-19 pendant les dernières 24 heures, portant le bilan total à 24'824 morts. Cela confirme néanmoins le ralentissement de la pandémie, selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé.

Jeudi, le nombre de morts avait connu son bilan le plus bas depuis le 20 mars avec 268 décès.

Par ailleurs, le gouvernement a prévenu que le Produit intérieur brut espagnol (PIB) devrait se contracter de 9,2% en 2020, faisant bondir le chômage à 19% et le déficit à 10,34% du PIB, en raison de la crise économique déclenchée par la pandémie.

De plus, après un mois et demi de confinement, le gouvernement va assouplir dès samedi les règles. Mais il a choisi d'imposer des sorties selon l'âge et selon des horaires bien précis.

>> Les explications de Valérie Demon dans le 12h30:

L'Espagne va déconfiner ses citoyens par tranches d'âge.  [Emilio Morenatti - AP Photo/Keystone ]Emilio Morenatti - AP Photo/Keystone
L’Espagne va procéder à un déconfinement par tranches d’âge / Le 12h30 / 1 min. / le 1 mai 2020

ETATS-UNIS - Trump lie le coronavirus à un labo chinois

Donald Trump a déclaré avoir vu des éléments lui permettant de penser que le nouveau coronavirus proviendrait d'un laboratoire chinois à Wuhan dernièrement accusé de manque de transparence. Le président américain a ajouté qu'il pourrait en conséquence imposer à la Chine "des taxes douanières" punitives. En écho aux accusations lancées par Donald Trump, l'OMS a de son côté estimé que le nouveau coronavirus était au contraire d'"origine naturelle".

Sur le terrain, le Texas a rouvert ses restaurants et centres commerciaux au lendemain de la journée la plus meurtrière du coronavirus dans l'Etat: un paradoxe qui résume la situation des Etats-Unis, où le déconfinement gagne du terrain sans que l'épidémie ait entamé un vrai reflux.

L'Agence américaine du médicament (FDA) a par ailleurs accordé une autorisation d'utilisation en urgence de l'antiviral expérimental remdesivir, après qu'un essai américain a montré qu'il écourtait sensiblement la durée de rétablissement des patients les plus gravement atteints du Covid-19.

>> Ecouter le témoignage d'une étudiante de Chicago dans le 12h30:

Frangela Dorsainville évoque la situation sanitaire à Chicago.  [RTS]RTS
Une étudiante évoque son quotidien à Chicago / Le 12h30 / 5 min. / le 1 mai 2020

JAPON - Extension de l'état d'urgence

Le Premier ministre japonais a annoncé vendredi que le gouvernement allait se préparer à une extension d'environ un mois de l'état d'urgence déclaré face à la pandémie de coronavirus et qui devait prendre fin le 6 mai.

Si le Japon a pu jusqu'ici éviter la très forte hausse du nombre d'infections observée ailleurs dans le monde, la vigilance reste essentielle, a rappelé le Premier ministre pour qui "l'avis des experts est que nous aurons encore besoin de la coopération des Japonais dans un avenir proche".

Jusqu'ici nettement moins touché que l'Europe de l'Ouest ou les Etats-Unis, avec 14'300 cas et 432 décès enregistrés depuis le début de l'épidémie, le Japon a déclaré l'état d'urgence début avril afin d'éviter qu'une explosion des infections ne vienne rapidement submerger le système de santé.

ITALIE - Le gouvernement s'excuse du retard

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a présenté les excuses de son gouvernement pour les retards rencontrés dans le versement des aides en faveur des individus et entreprises frappés par la crise du coronavirus. Il a assuré faire le maximum pour que la situation s'améliore.

Troisième économie de la zone euro, la péninsule est frappée de plein fouet par la pandémie, qui a fait quelque 28'000 morts et mis le pays à l'arrêt depuis près de deux mois. "L'Etat et toutes les personnes qui travaillent n'ont jamais été confrontés à une telle menace sanitaire et économique", a estimé Giuseppe Conte, dont le gouvernement a adopté une série d'aides se montant à plus de 50 milliards d'euros.

ROYAUME-UNI - Ryanair supprime 3000 emplois

Nouveau coup de tonnerre dans le ciel européen. La compagnie à bas coût Ryanair a annoncé son intention de supprimer 3000 emplois afin d'être en mesure de "survivre" à la crise du transport aérien qui met en danger l'ensemble du secteur.

Le transporteur irlandais explique que seront concernés principalement les pilotes et le personnel navigant, et que le plan porte sur 15% des effectifs totaux d'environ 19'000 personnes.

Le Royaume-Uni a par ailleurs recensé vendredi 739 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, marquant une recrudescence par rapport à la veille et portant le bilan total à 27'510 dans le pays, le deuxième le plus touché en Europe. Le gouvernement s'est également félicité d'avoir dépassé in extremis son objectif de procéder à 100'000 dépistages par jour à la fin avril, pilier de sa stratégie de lutte contre le coronavirus.

IRLANDE - Mesures de déconfinement à partir du 18 mai

Le gouvernement irlandais a présenté vendredi un plan de levée progressive à partir du 18 mai des mesures de confinement en vigueur depuis près d'un mois et demi pour freiner l'épidémie de coronavirus.

Dublin avait ordonné aux Irlandais de rester chez eux le 27 mars dernier et depuis, seuls les personnes âgées de moins de 70 ans sont autorisées à sortir pour s'approvisionner, faire brièvement de l'exercice ou se rendre à leur travail si celui-ci était considéré comme essentiel.

Le Premier ministre, Leo Varadkar, a annoncé vendredi que ces mesures resteraient en vigueur mais que les plus de 70 ans pourraient sortir de chez eux à partir de mardi. Pour les plus jeunes, les déplacements seront autorisés dans une limite de cinq kilomètres, contre deux kilomètres seulement jusqu'à présent. Les écoles ne rouvriront pas avant la rentrée de septembre.

FRANCE - trois milliards d'euros de manque à gagner pour la SNCF

La SNCF pourrait subir un manque à gagner de trois milliards d'euros de recettes en raison de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de Covid-19. Cette estimation provient du site internet du journal Les Echos.

En mars, la SNCF a accusé un manque à gagner de 700 millions d'euros de chiffre affaires et un recul de 600 millions de sa marge d'exploitation, avant de connaître en avril une chute de 1,4 milliard de ses recettes d'exploitation "et un impact de 1,2 milliard sur sa marge", selon Les Echos. Et les premiers jours de mai, jusqu'au déconfinement prévu le 11, "seront de la même veine".

Le Covdi-19 a fait 218 morts supplémentaires en 24 heures en France, portant à 24'594 le nombre total de décès recensés depuis le début de l'épidémie.

INDE - Confinement prolongé de deux semaines

Le gouvernement indien a annoncé la prolongation pour deux semaines du confinement national qui devait prendre fin le 4 mai, tout en assurant qu'il autoriserait "des allègements importants" dans les zones jugées les moins risquées.

Les déplacements en avion, en train ou en métro et les trajets routiers entre différents Etats du pays resteront interdits dans l'ensemble du pays, a précisé le ministère des Affaires intérieures dans un communiqué, et les établissement scolaires, les hôtels, les restaurants, les centres commerciaux, les cinémas et les lieux de culte demeureront fermés.

OMS - Enquête en Chine souhaitée

Les autorités sanitaires mondiales ont appelé Pékin à les inviter à participer aux enquêtes sur les origines animales du virus. L'OMS est accusée par les Etats-Unis de ne pas avoir immédiatement saisi la gravité du nouveau coronavirus.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a jusqu'à présent couvert de louanges Pékin pour sa gestion de la crise, a expliqué vendredi qu'elle "croyait savoir qu'un certain nombre d'études visant à mieux comprendre l'origine de l'épidémie en Chine sont actuellement en cours ou prévues". Mais "l'OMS ne participe pas actuellement à ces études en Chine", a souligné le porte-parole.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié