Modifié le 13 mai 2019 à 10:30

La "propagande" d'Israël dénoncée par les Palestiniens avant l'Eurovision

Le clip litigieux montre notamment des images du Dôme du Rocher, situé à Jérusalem-Est.
La "propagande" d'Israël dénoncée par les Palestiniens avant l'Eurovision Le Journal horaire / 1 min. / le 12 mai 2019
L'Autorité palestinienne a appelé samedi au retrait des images montrant Jérusalem dans les vidéos promotionnelles de l'Eurovision. Elle accuse Israël de "propagande" à quelques jours du concours télévisé à Tel-Aviv.

Le diffuseur public israélien KAN a diffusé vendredi un clip humoristique mettant en scène des touristes venus en Israël pour l'Eurovision. Dans la vidéo, Jérusalem y est présentée comme "notre capitale bien-aimée". Y figurent également des images du Dôme du Rocher, situé à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée depuis 1967 par Israël, qui l'a ensuite annexée.

La Palestine "effacée" de la carte

Selon le ministère des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne à Ramallah, le "contenu de propagande" israélien "efface l'Etat de Palestine de la carte". L'Eurovision "devrait être incompatible avec les pratiques du colonialisme et de l'occupation", a-t-il poursuivi. Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale "indivisible", alors que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

L'UER priée de retirer les images

Sans faire explicitement référence à cette vidéo, le ministère a dit avoir demandé à l'Union européenne de radio-télévision (UER) de "retirer toute image faisant la promotion de l'Eurovision 2019 filmée à Jérusalem".

Sur sa page Facebook, le ministère accuse Israël d'exploiter l'événement pour "pérenniser son occupation coloniale en normalisant l'acceptation dans le monde de son comportement illégal". Il ajoute que "les contenus promotionnels diffusés dans le cadre du concours de l'Eurovision et approuvés par l'UER sont inacceptables."

>> Le débat de l'émission Les beaux parleurs sur le choix du site de l'Eurovision:

Dispute - Le site de l'Eurovision 2019 ne fait pas l'unanimité
Les beaux parleurs - Publié le 12 mai 2019

afp/oang

Publié le 12 mai 2019 à 11:28 - Modifié le 13 mai 2019 à 10:30

Appels au boycott de l'Eurovision

Sur les réseaux sociaux, des Israéliens ont également critiqué le mauvais goût de ce clip censé mettre en scène les stéréotypes négatifs sur Israël avec autodérision.

"Nous connaissons nos défauts, nous n'avons pas honte d'en rire", s'est défendu KAN sur Twitter.

L'Eurovision se tiendra à Tel-Aviv du 14 au 18 mai. Des appels au boycott ont été lancés, notamment par le BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions), une campagne mondiale de boycott d'Israël visant à obtenir la fin de l'occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens.

Points de passages rouverts avec Gaza

Israël a par ailleurs rouvert dimanche les points de passage avec la bande de Gaza, plus d'une semaine après les avoir fermés en raison d'une escalade de violence.

La décision du ministère de la Défense intervient après la trêve conclue entre les deux camps.

Les points de passage d'Erez, pour les personnes, et celui de Kerem Shalom, pour les marchandises, avaient été fermés la semaine dernière en plein milieu d'une flambée de violence qui a fait en quelques jours 25 morts du côté palestinien et tué quatre civils israéliens.