Modifié lundi à 21:42

L'opposition vénézuélienne se prépare à une nouvelle mobilisation

L'aide humanitaire toujours bloquée aux frontières du Venezuela. L'opposition demande une ouverture.
L'aide humanitaire toujours bloquée aux frontières du Venezuela. L'opposition demande une ouverture. 19h30 / 1 min. / lundi à 19:30
L'opposition au Venezuela se préparait lundi à une nouvelle manifestation prévue mardi à l'appel de son chef de file Juan Guaido, afin de maintenir la pression sur les militaires pour qu'ils laissent entrer l'aide humanitaire dans le pays.

Juan Guaido, reconnu ou soutenu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, a appelé à des manifestations dans tout le pays à l'occasion de la Journée de la jeunesse pour "envoyer un message" à l'armée.

"Nous allons nous mobiliser dans tout le pays pour obtenir l'entrée de l'aide humanitaire qui permettra de répondre à la crise", a déclaré le jeune président du Parlement, où l'opposition est majoritaire. Il a indiqué que près de 100'000 personnes s'étaient portées volontaires depuis ce week-end pour participer à l'acheminement de l'aide.

Plusieurs tonnes de matériel bloquées à la frontière

Plusieurs tonnes de médicaments, de nourriture et de produits de première nécessité sont stockées depuis jeudi dans des entrepôts de la ville colombienne de Cucuta, tout près du pont transfrontalier de Tienditas, que des militaires vénézuéliens ont bloqué avec deux conteneurs et une citerne.

Le président Nicolas Maduro, qui dément l'existence d'une "crise humanitaire", refuse l'entrée de cette aide, considérant qu'il s'agit d'un premier pas vers une intervention militaire des États-Unis et d'un "show politique".

Il rejette la responsabilité des pénuries de médicaments et de vivres sur les sanctions américaines. Selon l'ONU, 2,3 millions de Vénézuéliens ont quitté le pays depuis 2015, fuyant la plus grave crise économique de l'histoire récente du pays pétrolier.

afp/ther

Publié lundi à 21:31 - Modifié lundi à 21:42