Modifié le 16 janvier 2018 à 18:27

A Davos, "L'Amérique d'abord" de Donald Trump face au reste du monde

Le centre de congrès de Davos à quelques jours de l'ouverture du 48e World Economic Forum.
L'édition 2018 du WEF plaidera pour une économie plus inclusive et respectueuse Forum / 2 min. / le 16 janvier 2018
Donald Trump et son slogan "L'Amérique d'abord" tiendront la vedette la semaine prochaine au Forum économique mondial (WEF), dont l'édition 2018 doit accueillir une participation inédite de dirigeants à Davos.

Cette 48e édition du Forum de Davos, du 23 au 26 janvier, rassemblera 3000 participants, dont 70 chefs d'Etat ou de gouvernement et 38 chefs d'organisations internationales majeures, autour du thème "Construire un avenir commun dans un monde fracturé", a indiqué mardi le WEF.

"Notre monde est aujourd'hui fracturé en raison de la concurrence croissante entre les nations et des profondes divisions au sein des sociétés. Pourtant, l'ampleur des défis auxquels est confronté notre monde rend plus que jamais indispensable une action concertée, collaborative et intégrée", a déclaré le professeur Klaus Schwab, fondateur et président du WEF.

Pléiade de dirigeants du G7

Et pourtant, la véritable vedette de cette édition n'est autre que Donald Trump, ardent défenseur du slogan "L'Amérique d'abord", dont les déclarations suscitent régulièrement des polémiques. Très attendu, le président américain ne prononcera son discours qu'au dernier jour de la réunion.

Un nombre record de dirigeants des pays du G7 y participeront, dont le président français Emmanuel Macron, la Première ministre britannique Theresa May ou le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Seront également présents le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le roi d'Espagne Felipe VI.

>> Voir aussi un extrait de l'interview de Klaus Schwab:

Hauts fonctionnaires américains et internationaux

De nombreux hauts fonctionnaires du gouvernement Trump et de l'administration américaine feront eux aussi le voyage, dont le secrétaire d'Etat Rex Tillerson, le secrétaire au Commerce Wilbur Ross et le gendre et proche conseiller de Donald Trump, Jared Kushner.

Seront également à Davos le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura, le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce Roberto Azevedo, ainsi que le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme Zeid Ra'ad Al Hussein.

>> L'émission Pardonnez-moi avec Klaus Schwab:

Klaus Schwab
Pardonnez-moi - Publié le 14 janvier 2018

afp/ebz

Publié le 16 janvier 2018 à 15:33 - Modifié le 16 janvier 2018 à 18:27

Cinq conseillers fédéraux

Côté suisse, cinq conseillers fédéraux devraient se rendre au WEF. Le président de la Confédération Alain Berset sera de la partie, de même qu'Ignazio Cassis, Doris Leuthard, Ueli Maurer et Johann Schneider-Ammann. Seuls Simonetta Sommaruga et Guy Parmelin manqueront à l'appel.

Les femmes à l'honneur

Cette édition sera présidée exclusivement par des femmes. Sept femmes présideront la manifestation dont Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international, Fabiola Gianotti, directrice du CERN à Genève, ou encore la PDG d'IBM Ginni Rometty. Leur ambition est d’encourager une meilleure insertion des femmes à tous les niveaux hiérarchiques.