Modifié

Commander sur Wish, c'est s'exposer à des articles de mauvaise qualité

Commande en ligne - Site Wish: les précisions d'Henry Buxant, Journaliste RTS La Première [RTS]
Commande en ligne sur Wish: les précisions d'Henry Buxant, journaliste RTS La Première / 19h30 / 2 min. / le 18 décembre 2017
L'application Wish met en liaison directe fabricants et consommateurs. Son but? Vendre à bas prix des objets produits en Chine. Une enquête de l'émission On en parle de la RTS révèle qu'économies ne riment pas avec qualité.

Cette application, basée aux Etats-Unis, veut démocratiser le "shopping" en ligne en le rendant accessible à tous, notamment aux personnes à bas revenus dans le monde (Etats-Unis, mais aussi Amérique du Sud ou Afrique). Elle revendique 300 millions de clients dans le monde et propose 150 millions d'articles différents. En Suisse, l'application est en tête des téléchargements dans la catégorie "shopping" de l'AppStore d'Apple et dans le Google Store sur Android.

L'émission On en parle a enquêté sur la qualité des produits vendus et a commandé 50 produits sur la plateforme Wish afin de tester le service après-vente et la qualité des produits.

Les délais de livraison ont été très largement respectés, mais il ne faut pas être pressé en commandant via l'application, puisque les délais de livraison vont de 10 jours au minimum à 4 semaines au maximum.  Quelque 8% des produits sont arrivés en retard sur la date de livraison prévue.

>> Ecouter l'émission complète d'On en parle

Wish est l'application d'achats directs la plus populaire en Suisse. [Cybrain - Fotolia]Cybrain - Fotolia
Wish ou l’apologie du bas de gamme! / On en parle / 22 min. / le 19 décembre 2017

Des produits adaptés au marché suisse?

La qualité des produits, en revanche, n'est pas à l'image de la ponctualité. En effet, un produit sur cinq n'était pas satisfaisant, soit parce qu'il ne fonctionnait pas, soit parce qu'il ne correspondait pas au produit attendu: un "disque dur externe" s'est ainsi avéré être une simple coque en plastique vide.

La qualité des produits commandés a été évaluée par des acheteurs et des vendeurs professionnels de chez Digitec-Galaxus, Salt, Ochsner Sport, Qoqa et Mix Image. Ils ont pu manipuler les objets, mais n'ont pas pu faire de tests en laboratoire. Ils savaient que les produits avaient été achetés sur internet à l'étranger, principalement en Chine. De plus, les experts étaient assurés qu'ils ne testaient pas des produits de leurs concurrents directs en Suisse.

Ils devaient estimer la qualité des produits et si ceux-ci étaient commercialisables en Suisse, notamment en terme de rapport qualité-prix. Les testeurs ont également donné leur impression générale sur la qualité, la durabilité, les finitions et l'esthétique.

Acheter sur Wish, une bonne ou une mauvaise affaire?

Les spécialistes consultés ont mis en garde contre les contrefaçons (casque audio, couteau suisse, lunettes de soleil). Ils ont aussi pointé le manque de respect des normes et des homologations et souligné les risques d'allergies, de toxicité, de casse et de protection - par exemple les filtres UV sur les lunettes de soleil.

Les achats sur Wish sont donc plutôt des produits bas de gamme qui ne sont pas forcément meilleur marché que leurs équivalents sur le marché suisse, une fois que l'on ajoute le prix du transport (certains produits étaient gratuits, mais sans les frais d'envoi).

Henry Buxant/ebz

Publié Modifié

Des remboursements éclairs

Quinze objets commandés (soit 30% du total) ont fait l'objet de réclamations, notamment neuf pour une raison de "mauvaise qualité". Le service clientèle a donc été contacté, les réclamations ont été traitées en moins d'un jour et les produits remboursés rapidement.

Le service après-vente, très réactif, semble se limiter à un remboursement systématique et des excuses en français plus ou moins élaboré, dont il est difficile à dire s'il est généré par un ordinateur.