Modifié le 22 juillet 2015 à 09:31

Les exportations suisses en repli au premier semestre 2015

Les chiffres du commerce extérieur sont en baisse à cause du franc fort
Les chiffres du commerce extérieur sont en baisse à cause du franc fort 19h30 / 1 min. / le 21 juillet 2015
Dans le contexte du franc fort, le commerce extérieur de la Suisse a accusé un repli au premier semestre 2015. Les exportations ont reculé de 2,6%, tandis que les importations ont diminué de 7,4%.

En termes réels, les ventes à l'étranger ont reculé de 0,8%, alors que les achats ont affiché une timide hausse de 0,5%. Le solde de la balance commerciale s'élève à 17,7 milliards de francs, a indiqué mardi dans un communiqué l'Administration fédérale des douanes (AFD).

Sous l'effet du franc fort, les prix se sont contractés, en particulier pour les biens importés. Les prix des biens exportés se sont réduits de 1,8%. Une nette majorité des branches exportatrices ont fait face à des prix en baisse et à des ventes en recul.

>> Le franc fort pas le seul facteur, selon Jérome Schupp, responsable de la recherche à la Banque Syz:

Le franc fort continue de peser sur les exportations de produits suisses.
Gaëtan Bally - Keystone
Le Journal du matin - Publié le 22 juillet 2015

Inégalités entre les régions

Sur les principaux marchés d'exportations, l'Amérique du Nord et l'Asie ont gagné 5,5 respectivement 2,7%. L'Europe, qui contribue à plus de la moitié des exportations, affiche en revanche un recul de 6%. L'Afrique a perdu 14,6%, contre seulement 0,7% pour l'Amérique latine.

À l'importation, seule l'Amérique du Nord a progressé, à côté de l'Océanie. Les Etats-Unis ont enregistré une hausse de 15,1% grâce à la pharma.

>> Les précisions de François Gabella, directeur général LEM:

Commerce extérieur - Chiffres: les précisions de François Gabella, Directeur général LEM
19h30 - Publié le 21 juillet 2015

ats/grin

Publié le 21 juillet 2015 à 09:19 - Modifié le 22 juillet 2015 à 09:31

L'horlogerie résiste au franc fort

Les exportations horlogères suisses ont augmenté de 0,4% au cours du premier semestre 2015 à 10,58 milliards de francs. Sur le seul mois de juin, elles affichent une progression de 3,3%, en comparaison annuelle, à 1,93 milliard.

Le secteur à la hausse après le fort recul de 8,9% subi en mai, a relevé la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans sa statistique mensuelle publiée mardi.

La croissance de juin a été portée par les grands marchés européens. Ainsi, le Royaume-Uni a réalisé une hausse de 34,8% sur un an, alors que l'Italie et la France progressent d'environ 25%. En revanche, les marchés asiatiques sont apparus toujours à la peine en juin.

Disparités entre les secteurs

L'industrie du papier et des arts graphiques a accusé la plus forte baisse, de 12,6%. Première branche exportatrice, l'industrie chimique et pharmaceutique a fléchi de 4,3% à 41,3 milliards de francs.

Autre poids lourd, l'industrie des machines et de l'électronique a pour sa part affiché une baisse de 5,2%.

La bijouterie et joaillerie se démarque avec une croissance de 15,2%.