Modifié le 21 décembre 2012 à 16:25

Durant la crise, l'UE a accordé 1600 milliards d'euros au secteur financier

Le conseil ECOFIN se réunit mardi 04.12.2012 à Bruxelles.
En juin 2012, 85% des aides étaient illégales, car contraire aux règles européennes de la concurrence. [Stéphane Danna - ]
Entre le début de la crise en octobre 2008 et la fin de l'année 2011, l'Union européenne a accordé 1600 milliards d'euros d'aides au secteur financier, soit 13% du PIB de l'Union.

Les aides d'Etat accordées au secteur financier dans l'UE se sont élevées au total à 1600 milliards d'euros (1930 milliards de francs) entre le début de la crise en octobre 2008 et fin décembre 2011, indique un document publié vendredi par la Commission européenne.

Cette somme représente 13% du PIB de l'Union Européenne, selon le tableau de bord des aides d'Etat portant sur 2011. La grande majorité, soit 67%, était constituée de garanties publiques sur le financement des banques.

Fin des aides liées à la crise

L'année 2011 a aussi été la dernière où la Commission a appliqué des règles temporaires en matière d'aides d'Etat pour favoriser l'économie réelle en période de crise.

Ce type d'aide, accordé à l'ensemble de l'économie, a représenté 48 milliards d'euros en 2011, soit 0,037% du PIB de l'UE et une diminution de plus de 50% par rapport à l'année précédente.

Cela reflète, selon la Commission, à la fois un faible recours à ces aides par les entreprises et les contraintes budgétaires qui pèsent sur la plupart des Etats.

Près de 85% des aides illégales

Le total des aides non liées à la crise à diminué, atteignant 64,3 milliards d'euros en 2011, soit 0,5% du PIB européen.

Il s'agit "d'une tendance à la baisse sur le long terme", a indiqué Antoine Colombani, porte-parole du commissaire européen à la Concurrence, Joaquin Almunia.

Enfin, selon le tableau de bord, fin juin 2012, environ 85% du montant total des aides étaient illégales, car contraires aux règles européennes de la concurrence. Cela représente plus de 13,5 milliards d'euros.

ats/gchi

Publié le 21 décembre 2012 à 16:19 - Modifié le 21 décembre 2012 à 16:25

Une croissance en Grèce se profile

La Grèce devrait renouer avec la croissance en 2014, a estimé Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) dans une interview au quotidien régional allemand Rheinische Post.

"Ceux qui prédisaient en début d'année une sortie de la Grèce de l'euro se sont trompés sur toute la ligne", a-t-il ajouté.

Le gouvernement grec prévoit dans son budget de rigueur 2013 une sixième année consécutive de récession, avec un PIB en recul de 4,5%, faisant suite à une chute de 6,5% attendue pour l'année 2012.