Modifié

Qui est vraiment Ralph Hamers, le nouveau directeur général d'UBS?

Le patron de l'UBS, Sergio Ermotti s'en va. Il sera remplacé par Ralph Hamers qui vient d'une banque hollandaise. [RTS]
Le patron de l'UBS, Sergio Ermotti s'en va. Il sera remplacé par Ralph Hamers qui vient d'une banque hollandaise. / 19h30 / 2 min. / le 20 février 2020
Le successeur du Tessinois Sergio Ermotti à la tête d'UBS est un Hollandais qui a passé toute sa carrière au sein de la multinationale de la banque-assurance ING. Habitué aux crises, il a séduit pour son expertise en matière de transformation numérique.

Après près de 10 ans d'activité en tant que directeur général d'UBS, le Tessinois Sergio Ermotti a décidé de quitter son poste, a annoncé la banque mercredi soir dans un communiqué. Il sera remplacé par le Néerlandais Ralph Hamers, actuellement à la tête d'ING Group, à partir du 1er novembre.

Lire à ce sujet: Sergio Ermotti va quitter la tête d'UBS, Ralph Hamers le remplace

Le futur patron du groupe, qui n'aurait pas de lien particulier avec la Suisse, s'est présenté jeudi devant la presse à Zurich. Pur "produit" néerlandais, il est né aux Pays-Bas et y a fait ses études, avant de passer toute sa carrière professionnelle au sein du groupe ING, un mastodonte de la banque-assurance qui emploie plus de 50'000 personnes dans le monde. Après avoir notamment dirigé les filiales roumaine et belge d'ING, ce père de famille a repris la tête de la multinationale néerlandaise il y a près de 7 ans.

"Les Hollandais: des marins qui partent à l’assaut du monde"

Après l'éjection récente de Tidjane Thiam de Credit Suisse, à qui on a reproché sa non-suissitude, les cultures hollandaise et suisse sont-elles solubles lorsqu'il s'agit de diriger une grande institution helvète? C'est la question que se pose l'un de ses anciens collègues, contacté par la RTS. Celui-ci décrit un homme dynamique, au franc-parler. "Les Hollandais sont des marins qui partent à l’assaut du monde", illustre-t-il. "Les Suisses sont plus réservés".

Ce jeudi devant la presse, Ralph Hamers a cependant prononcé un discours très convenu. "Je suis vraiment honoré d'avoir la grande opportunité de diriger UBS. Si vous la regardez de l'extérieur, elle suscite un grand respect, pour la qualité de ses services et sa position dans le secteur", a ainsi commencé le futur nouveau dirigeant du géant bancaire.

>> Voir l'analyse de Guillaume Meyer dans Forum:

Sergio Ermotti va quitter la tête d'UBS, Ralph Hamers le remplace [RTS]
Sergio Ermotti va quitter la tête d'UBS, Ralph Hamers le remplace / Forum / 3 min. / le 20 février 2020

Il a mené la barque d'ING à travers les ennuis judiciaires

Lorsqu'il était à la tête d'ING, Ralph Hamers a dû affronter les problèmes inhérents au secteur après la crise financière de 2008: pression sur les coûts, restructuration massive et ennuis judiciaires notamment. Mais ce qui a probablement le plus intéressé UBS dans son profil, c'est son expertise en matière de transformation numérique. Il a fait du groupe ING un exemple d’innovations dans ce domaine.

Or, UBS doit aussi affronter ce défi technologique: répondre à la demande des clients qui cherchent une offre plus flexible et à moindre coût. Dès lors, Ralph Hamers est la bonne personne pour mener cette transformation continue, a estimé le président du conseil d'administration de la banque suisse Axel Weber.

>> Ecouter aussi Alter Eco revenir sur le choix d'un nouveau directeur étranger à la tête d'UBS:

Alter Eco (vidéo) - Sergio Ermotti laisse la présidence d’UBS au Néerlandais Ralph Hamers [RTS]
Alter Eco (vidéo) - Sergio Ermotti laisse la présidence d’UBS au Néerlandais Ralph Hamers / La Matinale / 3 min. / le 20 février 2020

Sujet radio: Sandrine Hochstrasser
Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié Modifié