Modifié

Les femmes "stagnent" à 16,9% au sein des conseils d'administration suisses

Seuls 16,9% des membres de conseils d'administration sont des femmes.  [Nigel Treblin - dapd/Keystone]
Les femmes toujours sous-représentées dans les conseils d'administration suisses / Le 12h30 / 1 min. / le 8 mars 2019
La Suisse reste très en retard en matière de représentation féminine dans les conseils d'administration. Le Cercle suisse des administratrices, qui le rappelle à l'occasion de la Journée des femmes, exige des progrès.

La Suisse est mauvaise élève avec seulement 16,9% de femmes, selon la dernière étude Business Monitor sur la répartition hommes-femmes au sein de la direction des entreprises suisses publiée vendredi.

Cette "quasi-stagnation" fait que la Suisse reste encore loin des 30% préconisés par les bonnes pratiques de gouvernance, relève le Cercle suisse des administratrices.

Ailleurs en Europe, les choses avancent plus vite: la Commission européenne envisage ainsi un quota de 40% d'ici à 2020. "En Europe, il y a pour certains pays l'obligation des quotas", rappelle la présidente de cette association dans le 12h30. "La Norvège et la France, qui ont les quotas comme obligation pour leurs entreprises cotées en bourse, ont effectivement un pourcentage élevé de femmes dans leurs conseils d'administration."

L'effet positif des mesures radicales

Le cercle ne préconise pas pour autant les quotas, mais il encourage les entreprises à nommer - à compétences égales - une femme à chaque renouvellement d'un poste d'administrateur. "Les mesures radicales ont pour effet positif d'ouvrir un débat", relève Dominique Faesch. "Et je dois dire que le débat sur les quotas permet de sensibiliser les entreprises, les entrepreneurs, à cette problématique du besoin de diversité dans les organes stratégiques des entreprises."

Cette question des quotas est débattue au Parlement mais elle est actuellement bloquée, puisque le Conseil des Etats a renvoyé le projet en commission en décembre dernier. Il visait, pour les sociétés cotées en Bourse, 30% de femmes dans les conseils d'administration et 20% dans les directions.

Des femmes pour accélérer l'innovation

Particulièrement bien formées aux enjeux de la révolution digitale, les femmes ont beaucoup à apporter aux entreprises, souligne le Cercle suisse des administratrices, notamment en matière de numérisation, de cybersécurité et d’innovation.

>> Lire aussi: "Sans quotas, seules des 'superfemmes' arrivent au sommet"

Jean-Philippe Rutz/oang

Publié Modifié

Développer la diversité au sein des entreprises

Le Cercle suisse des administratrices est une association qui défend la diversité et les compétences au sein des organes de gouvernance (conseil d'administration, direction, actionnaires).

L'association précise sur son site qu'elle a été créée "afin de donner plus de visibilité aux nombreuses femmes dont les profils sont recherchés par les conseils d’administration."

Le cercle se veut "leader d’opinion pour tout ce qui touche à la diversité, dans le respect du code suisse de bonnes pratiques pour le gouvernement d’entreprise."

Les chiffres de la représentation féminine en Europe

Dans l’Union européenne, sur près de 9,4 millions de personnes occupant des postes d’encadrement, 6 millions étaient des hommes (64%) et 3,4 millions des femmes (36%), indique Eurostat, l'office européen de la statistique.

En 2018, un peu plus d'un quart (27%) des membres de conseils d’administration des sociétés cotées en bourse de l’UE et moins d’un cinquième (17%) des cadres dirigeants étaient des femmes.