Modifié le 11 août 2017

Ignazio Cassis se défend de tout conflit d'intérêt avec les assureurs

Ignazio Cassis mardi aux côtés du président du PLR tessinois Bixio Caprara.
Ignazio Cassis mardi aux côtés du président du PLR tessinois Bixio Caprara. [Davide Agosta - Ti-Press/Keystone]
La présidence du PLR tessinois a lancé mardi Ignazio Cassis dans la course à la succession du conseiller fédéral Didier Burkhalter. Le conseiller national a affirmé à la RTS qu'il quittera la faîtière des assureurs s'il est nommé par le PLR suisse.

Ignazio Cassis, âgé de 56 ans, présente les qualités nécessaires pour être conseiller fédéral et est celui qui a les meilleures chances d'être élu, a relevé mardi devant les médias à Camorino le président des libéraux-radicaux tessinois Bixio Caprara.

Interrogé dans l'émission Forum sur la RTS, le conseiller national indique qu'il a annoncé lundi à son parti cantonal sa disponibilité pour être candidat. Il précise ne pas avoir été impliqué dans la stratégie du PLR tessinois, qui veut lancer un seul candidat.

180'000 francs par an pour diriger Curafutura

Lié aux assureurs maladie, Ignazio Cassis se défend de tout manque potentiel d'indépendance s'il est élu au Conseil fédéral, "Dans notre Parlement de milice, chaque membre est censé avoir une activité professionnelle à côté. Je suis médecin, il est assez normal que je sois actif dans le système de santé. J'ai eu différents rôles et j'en ai toujours, dont celui-ci. Je ne l'ai jamais caché."

Interrogé ensuite dans le 19h30, Ignazio Cassis a toutefois affirmé qu'il quitterait la présidence du lobby faîtier des assureurs-maladie Curafutura s'il est nommé comme candidat, le 1er août, lors de l'assemblée des délégués de son parti.

"Si je deviens le candidat officiel, je ne ferai plus rien d'autre que de viser ce but pour le 20 septembre", a-t-il affirmé. Le Tessinois a par ailleurs joué le jeu de la transparence, en dévoilant le montant de ces revenus à la tête de Curafutura: 180'000 francs par an, depuis mi-2013.

>> Voir l'entretien du 19h30 avec Ignazio Cassis:

Conseil fédéral: entretien avec Ignazio Cassis, Conseiller national PLR - TI, depuis Comano
19h30 - Publié le 11 juillet 2017

"On a besoin des accords bilatéraux avec l'UE"

Sur les thèmes-clés de l'Europe et de la prévoyance professionnelle, le Tessinois assure qu'il ne changera pas de position s'il intègre le gouvernement. "J'ai toujours la même position, je ne vais changer d'avis ni sur la prévoyance-vieillesse ni sur le dossier de l'Union européenne. On a besoin des accords bilatéraux avec l'Union européenne, d'une consolidation et d'une marge de flexibilité pour nous adapter aux défis futurs."

>> Ecouter l'interview d'Ignazio Cassis dans Forum:

Ignazio Cassis mardi matin à Camorino (TI).
Forum - Publié le 11 juillet 2017
 

Assemblée extraordinaire le 1er août

Le ticket officiel du PLR tessinois sera présenté le 1er août. Ce même jour, le parti conviera ses membres à une assemblée extraordinaire et ceux-ci seront amenés à dire s'ils acceptent ou non le ticket unique proposé par la direction. Les délégués pourraient ainsi décider que plusieurs candidats entrent dans la course.

Les sections cantonales du PLR ont elles jusqu'au 11 août pour présenter un candidat. Un comité de sélection examinera les propositions, mais c'est le groupe parlementaire qui choisira le 1er septembre le ticket officiel du parti.

L'Assemblée fédérale aura le dernier mot le 20 septembre.

>> Voir aussi le débat entre Géraldine Savary (PS/VD) et Bixio Caprara (PLR/TI):

Bixio Caprara et Géraldine Savary.
Forum - Publié le 11 juillet 2017
 

>> Lire aussi: Un favori et des outsiders, qui pour succéder à Didier Burkhalter?

ptur/fme avec ats

Publié le 11 juillet 2017 - Modifié le 11 août 2017