Modifié le 26 juin 2017

Une enquête sur la vie sexuelle de 40'000 jeunes lancée en Suisse

Le premier rapport du sondage sur la sexualité des jeunes Suisses devrait sortir en 2018.
Le premier rapport du sondage sur la sexualité des jeunes Suisses devrait sortir en 2018. [Robin Utrecht - RUF/AFP]
Un sixième des jeunes de 24 à 27 ans résidant en Suisse reçoit ces jours du courrier de la part de chercheurs lausannois et zurichois qui comptent décortiquer la vie sexuelle des jeunes.

"Sexting", viagra, pilule du lendemain, fin des tabous sur l’homosexualité, prise de conscience du phénomène transgenre: beaucoup de choses ont changé en matière de sexualité au cours des 20 dernières années, marquées entre autres par l’apparition d’internet et la banalisation du sida.

Ce sondage vise à récolter des informations sur la chronologie des expériences sexuelles des jeunes et leurs liens avec d’autres événements dans les domaines de la santé physique et psychique, des relations affectives et de la formation, notamment.

Sexualité et bien-être

"La sexualité ne peut être isolée des autres domaines de la vie", explique le Pr. Joan-Carles Suris, de l’Institut universitaire de médecine sociale et préventive à Lausanne. "Si votre sexualité est en dessous de vos attentes, soit en quantité, soit en qualité, ou si elle est problématique en raison de divers facteurs qui peuvent être liés à des abus ou des dysfonctionnements, votre bien-être général s’en ressentira", note le spécialiste.

ats/ami

Publié le 26 juin 2017 - Modifié le 26 juin 2017

Premier rapport attendu en 2018

L'objectif est d'obtenir un échantillon d'au moins 10'000 participants. Les données sur la sexualité des jeunes manquent, en Suisse comme au niveau international.

Le premier rapport, attendu pour début 2018, sera suivi de plusieurs publications scientifiques sur différents aspects du projet.