Mise à jour le 08 décembre 2013

Un oui à l'initiative de l'UDC met les bilatérales en péril, avertit l'UE

Initiative "stopper l'immigration massive": l'ambassadeur de l'Union européenne en Suisse met en garde contre les conséquences d'un oui
Initiative "stopper l'immigration massive": l'ambassadeur de l'Union européenne en Suisse met en garde contre les conséquences d'un oui 12h45 / 1 min. / Le 08 décembre 2013
L'ambassadeur de l'UE prévient la Suisse qu'en cas de oui à l'initiative contre l'immigration de masse, l'ensemble des accords bilatéraux devrait être résilié.

Si le peuple accepte le 9 février l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse, la Suisse devrait révoquer l'accord sur la libre circulation, estime l'ambassadeur de l'Union européenne (UE) à Berne Richard Jones. Ce qui impliquerait la résiliation de l'ensemble des accords bilatéraux.

Interrogé samedi dans le "Tagesschau" de la TV alémanique SRF, Richard Jones a estimé que si un oui sortait des urnes et que la Suisse n'entreprenait rien, la Commission et le Conseil des ministres de l'UE ne resteraient pas les bras croisés. "Mais moi-même et l'ensemble de l'UE croyons que la Suisse saurait assumer les conséquences d'une telle décision", a-t-il ajouté.

La libre circulation est un principe fondamental de l'UE, a-t-il rappelé. De nouvelles négociations sont exclues. L'ambassadeur souligne également que la résiliation d'un accord entraînerait celle de tous les autres, liés dans le paquet des bilatérales.

Le débat d'Ingrarouge: trop d'étrangers en Suisse?

Trop d'étrangers en Suisse ?
Infrarouge - Publié le 26 novembre 2013

ats/lan