Mise à jour le 12 février 2013

Swisscom choisit le chinois Huawei pour son réseau de fibre optique

Le géant chinois Huawei est accusé d'espionnage aux Etats-Unis.

Le géant chinois Huawei est accusé d'espionnage aux Etats-Unis. [Keystone]

Swisscom a choisi l'équipementier télécom chinois Huawei pour déployer son réseau de fibre optique nouvelle génération, a appris la RTS.

L'équipementier chinois Huawei remporte l'appel d’offre lancé début 2012 par Swisscom pour son nouveau réseau de fibre optique, un appel auquel avait également répondu le franco-américain Alcatel-Lucent. Les deux entreprises ont signé un contrat d’une durée de 8 ans qui porte sur 300 millions de francs.

Swisscom a précisé à la RTS que la technologie développée par Huawei s’intégrait mieux dans l’infrastructure existante sans cacher que le rapport qualité-prix avait également joué un rôle.

En revanche, la Confédération, actionnaire majoritaire de Swisscom, n’a pas eu à valider cette décision. "Aucun acteur politique n’a exercé d'influence sur la décision", a indiqué Swisscom.

Le très haut débit partout

L’ex-régie fédérale n’a pas non plus exigé de garanties particulières de la part de Huawei comme c’est le cas en Grande-Bretagne où le matériel fourni par l’équipementier est testé dans un centre de contrôle.

Certains pays, à l’instar des Etats-Unis et de l’Australie, ont décidé de boycotter Huawei. Ils estiment que l’entreprise est trop proche du gouvernement chinois.

Le déploiement de cette fibre optique nouvelle génération débutera à la fin de l’année. Elle permettra d’étendre l’accès à un internet à très haut débit à travers tout le pays.

Swisscom s’est fixé pour objectif de connecter 80% des ménages suisses à l’internet à très haut débit d’ici 2020. A cet horizon, la vitesse de connexion devrait être 10 fois plus rapide qu'aujourd'hui.

Coralie Claude/jzim