Modifié le 21 janvier 2016

Genève veut proposer des lieux alternatifs culturels et de vie nocturne

Des noctambules se pressent devant l'entrée de l'Usine à Genève.
Genève veut proposer des lieux alternatifs culturels et de vie nocturne Le Journal du matin / 1 min. / le 20 janvier 2016
En réponse à la pétition de soutien à l’Usine, l’Etat associé à la Ville de Genève vont proposer des lieux alternatifs culturels et de vie nocturne près de la Jonction, a appris la RTS.

Antonio Hodgers entend également inscrire la création de lieux de sortie, notamment, dans le plan directeur cantonal. Cette réflexion intervient après le dépôt de la pétition munie de 13'000 signatures pour soutenir l'Usine. "Je crois que l'Usine a mené un combat nécessaire et salutaire", relève le magistrat cantonal chargé de l'Aménagement.

Le "Sentier culturel", c’est son nom, devrait voir le jour dans les années à venir dans le périmètre Praille-Acacias-Vernets, en bordure de la route des Jeunes, près de la Pointe de la Jonction. Antonio Hodgers vient de mandater la Ville de Genève pour intégrer dans le développement du quartier - qui compte déjà la Parfumerie et le Théâtre du Loup - des lieux alternatifs de vie nocturne et de culture centralisés.

"D'ici deux à dix ans"

"Ca devrait prendre entre deux et dix ans pour finaliser le projet", estime Rémy Pagani, conseiller administratif chargé de l’Aménagement pour la Ville de Genève. Le temps nécessaire notamment à l’acquisition des terrains, en partie occupés par la multinationale Firmenich. 

"C’est par la maîtrise du foncier que nous parviendrons à mettre à disposition des lieux de sortie abordables pour tous", résume Antonio Hodgers. Le magistrat entend également intégrer dans le plan directeur cantonal la réalisation de lieux culturels et de sortie pour chaque futur quartier.

"Il est important de protéger un certain nombre d'espaces pour la vie culturelle nocturne. (...) Il est nécessaire pour cela d'intégrer ces lieux dans les plans localisés de quartier, il faut donc une volonté politique en amont."

>> Son interview dans le Journal du matin:

Le conseiller d'Etat genevois Antonio Hodgers.
Le Journal du matin - Publié le 20 janvier 2016

Laetitia Guinand/lgr

Publié le 20 janvier 2016 - Modifié le 21 janvier 2016