Modifié le 18 septembre 2015

Les députés genevois veulent densifier les constructions de logements

Le Conseil fédéral reproche au canton de Genève de trop empiéter sur ses terres agricoles pour construire et lui a fixé des limites.
Le Conseil fédéral reproche au canton de Genève de trop empiéter sur ses terres agricoles pour construire et lui a fixé des limites. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Le Grand Conseil genevois a unanimement accepté jeudi une motion qui prône la densification des futurs quartiers et des secteurs situés en zone villas pour éviter de gaspiller le sol.

Antonio Hodgers, chef du Département de l'aménagement et du logement (DALE),  a dit jeudi accueillir "avec bienveillance" cette "pertinente motion" interpartis qui émanait de la commission d'aménagement du canton.

Le texte invite le Conseil d'Etat à revoir les minima en matière de densité dans les grands périmètres à urbaniser tels que les Grands-Esserts, les Cherpines, les Communaux d'Ambilly et Bernex. Il s'agit également de densifier les secteurs situés en zones villas.

Lever les réserves de Berne

En donnant un signal fort et unanime au Conseil d'Etat, les députés veulent montrer à Berne la volonté du canton de ne pas gaspiller ses terres agricoles.

En avril, le Conseil fédéral avait accepté le Plan directeur cantonal (PDCn) 2030 de Genève, qui prévoit la construction de 50'000 logements à cette échéance, mais avec d'importantes réserves: il reproche en effet au canton de trop empiéter sur ses terres agricoles pour construire.

ats/ptur

Publié le 17 septembre 2015 - Modifié le 18 septembre 2015