Modifié le 17 septembre 2014

Mikhaïl Gorbatchev: "L’OTAN veut que tout le monde lui obéisse"

Gorbatchev
Mikhaïl Gorbatchev: "L'OTAN veut que tout le monde lui obéisse" L'actu en vidéo / 3 min. / le 17 septembre 2014
Le Nobel de la paix et ex-président de l’Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev critique le rôle de l’OTAN en marge de la crise ukrainienne et juge "révoltantes" les sanctions européennes contre la Russie.

"On n’a plus besoin de l’OTAN, affirme Mikhaïl Gorbatchev dans un entretien exclusif à la RTS en marge du conflit en Ukraine. On s'est bien débarrassé du Pacte de Varsovie! Mais l'OTAN veut toujours prouver qu'elle a sauvé leur monde. Et ils veulent, à l'OTAN, faire en sorte que partout, sur tous les territoires, on leur obéisse. Ils disent: 'Pour la paix'. Mais, en fait, ils veulent simplement avoir une influence universelle sur la politique de tous les pays."

"C'est révoltant!"

Questionné sur les sanctions européennes à l’égard de la Russie, le Prix Nobel de la paix et ancien maître de l’Union soviétique réagit: "C'est indéfendable! Quel genre de politique est-ce que c'est? C'est révoltant (...), ça veut dire essayer d'étouffer notre pays pour que la Russie cesse sa politique, sa stratégie de coopération, de développement. Cela veut dire que notre partenaire va mal."

Appel aux Allemands

Mikhaïl Gorbatchev, qui est invité dans la capitale allemande pour le 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, le 9 novembre, critique l’attitude de la chancelière Angela Merkel à l’égard de la Russie et en appelle aux Allemands.

"Je respecte beaucoup Madame Merkel, dit-il, mais elle va dans tous les sens, sur les sanctions surtout. Mais je ne pense pas que les Allemands puissent permettre une complication de nos relations."

Mikhaïl Gorbatchev, 83 ans, est en Suisse pour les 20 ans de la Green Cross, section suisse. Il préside Green Cross à l’échelon mondial, depuis sa fondation en 1993.

Darius Rochebin/gax

Publié le 17 septembre 2014 - Modifié le 17 septembre 2014