Modifié le 18 juin 2018

La visite du pape à Genève devrait causer un déficit d'un million de francs

L'évêché va au devant d'un lourd déficit avec la messe du pape à Genève.
La visite du pape à Genève devrait causer un déficit de 1 million de francs La Matinale / 1 min. / le 15 juin 2018
La messe du pape à Genève jeudi prochain devrait générer une perte d'un million de francs pour le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, malgré les promesses et les espérances de dons, a appris la RTS vendredi.

Les frais extraordinaires de la venue du pape à Genève sont estimés à 2,2 millions de francs, entre la sécurité, la location de Palexpo ou l'infrastructure. Les factures doivent être réglées par le diocèse, qui n'a pas pu prévoir ces coûts, puisque le Vatican n'a annoncé l'arrivée du souverain pontife qu'au mois de mars.

Le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg n'a formellement encaissé - pour l'instant - que 300'000 francs. Viennent s'ajouter à cela environ un million de promesses de dons. Il manque donc encore près d'un million.

>> Lire aussi: L'Eglise lance un appel aux dons pour financer la messe du pape à Genève

Mobilisation des fidèles

Mais la disponibilité de certains catholiques met un peu de baume au coeur de l'Evêché, qui est dans une situation financière critique.

Des menuisiers genevois construisent gratuitement le maître autel sur lequel le pape célébrera la messe. Ce maître autel sera ensuite donné à une communauté religieuse valaisanne.

Les Soeurs Dominicaines d'Estavayer-le-Lac et les cisterciennes de la Maigrauge à Fribourg offrent quelques 50'000 osties. Trois cents jeunes bénévoles se mettent à disposition pour accueillir les fidèles et chercher les prêtres au moment de la communion. Ces initiatives permettent d'alléger un peu les frais. Le diocèse compte sur une accélération des dons avant la cérémonie pour limiter au maximum les pertes.

Maurice Doucas/lan

Publié le 15 juin 2018 - Modifié le 18 juin 2018